On lui enlève par erreur son testicule gauche…

Henri Michaux
Juin 19, 2017

Après 15 années de douleurs dans son testicule droit, un Américain de 54 ans se décide enfin à aller consulter un urologue.

Une erreur médicale qui se paye cher.

Les faits remontent à juin 2013, lorsque Steven Hanes (54 ans) se rend au J.C. Blair Memorial Hospital.

Au moins 25 morts dans un violent feu de forêt au Portugal
Cinq pompiers ont été hospitalisés, a fait savoir le président de la Ligue des pompiers, au journal portugais Correio da Manha. Le Portugal subit actuellement une forte canicule , avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions.

Europcar acquiert le loueur low-cost espagnol Goldcar
Selon Europcar, la transaction devrait avoir un effet relutif significatif sur le BPA dès la première année complète. Goldcar est l'un des principaux loueurs à bas coûts en Europe, fortement implanté en Espagne et au Portugal.

Les Bronzés 3 largement en tête
Et de ce côté, victoire incontestée et large majorité pour TF1 avec " Les Bronzés 3, amis pour la vie ". L'exercice du pouvoir " c'était sur France 2 et cela a réuni 2,7 millions de personnes.

"Malheureusement, le docteur Valley Spencer (77 ans) se trompe de testicule sur la table d'opération". Mais lorsque l'intervention chirurgicale s'est opérée, rapporte BFMTV.COM, le médecin lui a retiré le mauvais testicule. Steven (Hanes) souhaitait atténuer sa douleur. Avant d'ajouter que " l'attitude du médecin pendant la chirurgie montre qu'il n'avait aucune idée de quel testicule il enlevait ".

Il continue à souffrir de douleurs dans le testicule restant mais ne veut plus qu'on touche à son intimité. "Les douleurs sont même plus fréquentes", a indiqué l'avocat du patient au site Pennlive. Steven Hanes s'en sort vivant, mais ses douleurs au testicule droit sont toujours présentes. Lors du procès, les jurés sont parvenus à un verdict en 80 minutes seulement: l'urologue et l'hôpital ont été condamnés à verser 810 000 euros de dommages et intérêts au patient, mettant l'accent sur "l'irresponsabilité désinvolte " du professionnel.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL