Plusieurs morts dans un feu de forêt meurtrier au Portugal

Vanessa Beaulieu
Juin 19, 2017

Le feu s'était déclaré samedi 17 juin peu avant 15 heures, heure locale, dans la commune de Pedrogao Grande. De chaque côté de la route nationale 236, sur au moins 20 km, une épaisse couche de fumée blanche restait suspendue au-dessus des arbres carbonisés et du sol noirci. Plus loin, le cadavre d'un homme recouvert d'un drap blanc gisait, entouré de gendarmes portant des masques.

Le Portugal a décrété trois jours de deuil national à partir de ce dimanche, après l'incendie de forêt le plus meurtrier de son histoire récente, a annoncé le gouvernement. Une autre habitante raconte: "Je connaissais plusieurs victimes".

Parmi les 59 blessés hospitalisés, cinq sont dans un état grave, a précisé Jorge Gomes.

On dénombre également 54 blessés, dont quatre pompiers. 18 personnes ont été hospitalisées à Lisbonne, Coimbra et Porto.

Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, activé à la demande de Lisbonne, la France a elle aussi acheminé dans l'après-midi trois avions spécialisés dans l'extinction de feux.

Ainsi, plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation a été mis en oeuvre pour certains d'entre eux, selon le Premier ministre. Des feux de forêt se sont déclarés sur l'ensemble du pays, mobilisant 1 700 pompiers.

Le suspect placé en garde à vue — NKM
Le soir, il a dit à des collègues qu'il devait remonter sur Paris parce qu'il était convoqué à la police ". La candidate LR aux législatives a chuté et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur.

Champs-Élysées: un homme percute en voiture un fourgon de gendarmerie
Selon notre journaliste sur place, Alain Peudenier, une personne a été évacuée d'une voiture. Selon les informations de l'Express, un véhicule des forces de l'ordre a été touché.

"Quelques détails à régler" dans le dossier Balotelli pour Nice
L'attaquant italien pourrait rester une saison supplémentaire chez les Aiglons, alors que seuls " quelques détails " restent " à régler ".

"Le moment le plus tendu que nous avons connu jusqu'ici, c'était au village de Moninhos Cimeiros". Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa, qui s'est rendu sur place dans la nuit de samedi à dimanche, a fait part de ses condoléances aux proches des victimes et déclaré que les pompiers avaient fait tout leur possible pour éviter le drame.

Rendant hommage au travail des pompiers, le président a assuré qu'étant donné les conditions, "ce qui a été fait est le maximum de ce qui pouvait être fait". Or le Portugal a connu samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions, qui s'est prolongée dimanche.

En tout, près de 800 pompiers, 280 véhicules et 5 Canadair ont été mobilisés tout le week-end pour éteindre les flammes.

Relativement épargné en 2014 et 2015, le pays avait été durement touché, l'an dernier, par une vague d'incendies qui avaient dévasté plus de 100.000 hectares sur son territoire continental et fait trois morts, en août, sur l'île touristique de Madère.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL