Porsche gagne après une course folle — Heures du Mans

Thibaut Duval
Juin 19, 2017

Favori et dominateur des qualifications et du début de course, Toyota qui semblait avoir les armes pour vaincre a de nouveau fait preuve d'une incroyable malchance en perdant toute chance de victoire dans la nuit avec les abandons des deux TS050 Hybrid qui occupaient la tête de la course.

Le constructeur allemand a lui aussi connu son lot de péripéties.

La seule Toyota rescapée, la N.8, a terminé à la 9e place, à neuf tours des vainqueurs. La première à cause d'un problème conjugué embrayage-boîte de vitesses, la seconde après un accrochage avec une LMP2.

Pendant que les déboires s'accumulaient chez son adversaire japonais, la situation n'était guère plus réjouissante du côté de Porsche. La Porsche no 2 avait dû observer un long arrêt à son stand (1h05) en raison de problèmes techniques et était repartie en 56e position! Mais certains l'oublient, les 24 Heures du Mans n'est pas une épreuve de sprint, mais bien une course d'endurance.

Heures du Mans. La joie de Porsche en images
Mais c'était sans compter sur la régularité et la fiabilité de l'Oreca 07 - Gibson n°38 de l'équipage Tung/Laurent/Jarvis. Aston Martin, Corvette, Ferrari, Ford et Porsche, ont livré une course à couteaux tirés.

Emirats : tout internaute sympathisant avec le Qatar risque la prison
Le royaume saoudien et les Emirats arabes anis veulent un " changement de la politique " au Qatar. Le président américain Donald Trump , le 21 mai à Riyadh, capitale de l'Arabie saoudite .

Le DFCO fait signer Eden Massouema, sa première recrue !
Eden Massouema , le milieu de terrain du Paris FC, a paraphé un bail de quatre ans avec Dijon. Formé au Paris FC, Eden Massouema rejoint les rangs du DFCO.

La Porsche N.1 a abandonné peu avant midi ce dimanche, laissant le commandement de la course à la voiture N.38 de Jackie Chan DC Racing.

Elle n'a finalement pris la tête de la course à 67 minutes de l'arrivée, après avoir lutté avec une LMP2, l'Oreca-Gibson N.38 du Jackie Chan DC Racing pilotée par le Français Thomas Laurent, 19 ans, plus jeune participant de cette édition.

Malgré ses 18 victoires aux 24 heures du Mans, Porsche n'est pas serein car, pour des contraintes budgétaires au niveau du groupe Volkswagen, l'équipe de Stuttgart n'a pu aligner que deux voitures au lieu de trois.

La troisième place est revenue à l'écurie romande Vaillante Rebellion-Gibson no 13, décorée aux couleurs du héros de BD Michel Vaillant. Preuve plus que jamais qu'au Mans rien n'est jamais écrit d'avance.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL