France: la ministre des Armées Sylvie Goulard démissionne

Leopold Bellegarde
Juin 20, 2017

"C'est pourquoi j'ai demandé au Président de la République, en accord avec le Premier ministre, de ne plus faire partie du Gouvernement", a-t-elle annoncé.

Majorité absolue pour La République en marche de Macron — Législatives françaises
Emmanuel Macron va pouvoir faire voter les lois mettant en place son programme présidentiel présenté lors de la campagne. S'il quadruple le nombre de ses députés, le FN échoue cependant à constituer un groupe parlementaire de 15 députés.

Nicolas Petit : de Microsoft à Altice
Nicolas Petit est titulaire d'un MBA à HEC et également d'un master en administration publique de Sciences Po. C'est un pilier historique de l'équipe marketing de Microsoft qui passe chez Altice .

Législatives : La République en marche obtient 361 sièges
Le Parti socialiste n'obtient que 30 sièges , très loin des 284 sièges socialistes de l'Assemblée sortante. Ce reportage est issu du journal télévisé de 20h du 19 juin 2017 présenté par Gilles Bouleau sur TF1.

"Le président de la République a entrepris de restaurer la confiance dans l'action publique, de réformer la France et de relancer l'Europe", écrit l'ancienne eurodéputée dans un communiqué transmis par son cabinet. Confirmé dans ses fonctions, ce dernier doit peaufiner d'ici mercredi, 18 heures, un nouveau gouvernement tenant compte de ce nouveau rapport de force à l'Assemblée nationale. Invité ce mardi matin de BFMTV et RMC, le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué qu'il n'est "pas impossible" que de nouveaux membres de Les Républicains fassent leur apparition dans cette nouvelle équipe gouvernementale. La ministre de la Défense Sylvie Goulard a demandé au chef de l'Etat de ne pas figurer dans la liste des ministres du prochain gouvernement selon plsuieurs agences de presse dont l'AFP. "L'honneur de nos armées, celui des hommes et des femmes qui y servent, parfois au péril de leur vie, ne sauraient être mêlés à des polémiques auxquelles ils n'ont aucune part". Mais beaucoup auront souligné que Ferrand, visé par une enquête préliminaire sur une affaire immobilière, a pu être "exfiltré". Comme d'autres ministres issus du Modem, elle était visée par l'enquête sur les assistants parlementaires.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL