Législatives : "Plus qu'une défaite, c'est la fin d'une époque", estime Valérie Pécresse

Henri Michaux
Juin 20, 2017

Une hausse de 3% pour le Pass Navigo.

Valérie Pécresse, présidente du Stif (qui gère les transports en commun en Ile-de-France) doit annoncer une hausse moyenne de 2,5% du prix des différents titres de transport lors du conseil d'administration du 28 juin.

Nathalie Kosciusko-Morizet confrontée à son agresseur, qui nie les faits
Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour " violences volontaires ", confiée au 3e district de police judiciaire de Paris. Considérée comme "Macron-compatible", Nathalie Kosciusko-Morizet espérait ne pas avoir à affronter un candidat macroniste.

Emmanuel Macron obtient la majorité absolue — Résultats élections législatives
Pour la première fois de sa carrière politique, l'ex-candidate à la présidentielle a été élue députée à l'Assemblée nationale. La période qui s'ouvre, malgré la majorité absolue de LREM à l'Assemblée nationale, comporte un certain nombre d'inconnus.

Une nouvelle Assemblée, rajeunie et féminisée
Il s'agit de Bernard Brochand, député LR et candidat à sa propre succession dans la 8e circonscription des Alpes-Maritimes. Le parti radical de gauche (et divers gauche), favorable au gouvernement, est crédité de 13 sièges.

Le passe Navigo devrait donc augmenter de 3%, passant de 73 euros à 75,20 euros dès le 1er août. Aujourd'hui, son prix est de 73 €.

C'est en effet la majorité socialiste qui avait décidé d'instaurer un tarif unique fixé à 70 euros pour le Pass Navigo. Pour ce qui est des tickets de métro à l'unité, leur prix ne changera pas, à l'inverse du carnet de tickets, qui augmentera de 40 centimes, à 14,90 euros. En outre, un ticket grande banlieue sur le modèle du ticket Mobilis valable une journée pendant laquelle le nombre de trajets au sein des zones 1 et 2 est illimité, devrait également voir le jour. Son prix sera de 7 euros pour deux zones, et il faudra rajouter trois euros pour avoir accès à la troisième zone. "En 2018, nous aurons passé 100% des commandes de trains et de rames, nous poursuivons les renforts d'offre sur les bus, nous déployons le plan vélo. Tous ces investissements, nous devons les financer ", justifie-t-on au siège de la Région. Cette hausse vient une nouvelle fois enterrer la promesse de Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France et du Stif, de ne pas toucher au tarif du Pass. "Nous restons en dessous de la moyenne (2,85%) des hausses de tarifs appliquées par la majorité précédente [PS], entre 2010 et 2015", se défend-on dans l'entourage de la présidente, d'après Le Parisien.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL