Majorité absolue pour La République en marche de Macron — Législatives françaises

Leopold Bellegarde
Juin 20, 2017

La République en Marche d'Emmanuel Macron et son allié MoDem obtiennent la majorité absolue à l'Assemblée nationale avec 355 à 425 sièges sur 577 au second tour des législatives, selon les projections de trois instituts de sondage.

Mais en battant une nouvelle fois un record d'abstention (57 % contre 51,3 % au premier tour), les électeurs ont refusé de laisser "carte blanche " au nouveau président, relève la presse d'hier.

Mais il s'agit pour La Croix d'un "succès terni par l'abstention".

Sans oublier que nombre de députés LR et socialistes avaient annoncé qu'ils soutiendraient l'action du gouvernement ou, au minimum, certains textes promis par Emmanuel Macron.

Comme de tradition après un scrutin législatif, Edouard Philippe devrait remettre lundi ou mardi la démission de son gouvernement et en former immédiatement un nouveau, qui ne devrait pas comporter de grands changements.

Les six ministres candidats ont en effet été élus (Christophe Castaner, Richard Ferrand malgré les affaires judiciaires, Bruno Le Maire, Annick Girardin, Mounir Mahjoubi et Marielle de Sarnez). Cette dernière a elle aussi revendiqué la victoire et annoncé un recours.

LFI obtient 17 élus et le Parti communiste, dix. C'est un élu de l'extrême droite qui en est le benjamin, signe que le problème du Front national est loin d'être résolu et que le front républicain qui a bénéficié au candidat Macron reste particulièrement fragile face à la menace des Le Pen, même si leur mouvement a subi une déculottée, loin des ambitions initiales qui laissaient croire à la constitution d'un groupe.

Calais : un mort dans un accident causé par un barrage de migrants
Bloqués par un barrage de troncs d'arbres posé par des migrants , trois camions ont freiné brusquement pour tenter de l'éviter. Ces incidents, de plus en plus fréquents, ne présagent rien de bon pour les semaines à venir.

[Brève] SFR autorisé à utiliser les fréquences 2100 MHz
En complément de leurs réseaux 3G, SFR et Bouygues Telecom peuvent ainsi étendre leurs réseaux 4G dans cette bande et elle leur permettra aussi d'améliorer leurs débits 4G.

Législatives: nette majorité pour Macron, mais moins qu'attendu
Mais les détracteurs d'Emmanuel Macron estime que ces résultats lui laissent les mains trop libres pour gouverner. Protégés par la REM, les anciens ministres Stéphane Le Foll et Sylvia Pinel gardent leurs sièges.

S'il quadruple le nombre de ses députés, le FN échoue cependant à constituer un groupe parlementaire de 15 députés. Certes, elle n'est pas aussi "écrasante" que le pressentaient les sondages mais après plusieurs décennies de bipartisme et avec l'entrée en lice d'une véritable vague de députés venus de la "société civile", novices en l'état et pour beaucoup très jeunes, on peut raisonnablement dire qu'un coup de tonnerre a retenti au sein de l'Assemblée où, cerise sur le gâteau, près de la moitié des élus sont des femmes! Pourquoi? Parce que les Français ont modéré leur enthousiasme du premier tour et ont considéré que la majorité absolue était nécessaire, mais le tsunami superflu: pas question de donner les pleins pouvoirs et pas question de trop déstructurer le paysage démocratique. La France insoumise aura son groupe sans les communistes.

Europe Ecologie Les Verts disparaît pratiquement de l'Assemblée, avec un seul élu (Eric Alauzet, Doubs).

Emmanuel Macron va pouvoir faire voter les lois mettant en place son programme présidentiel présenté lors de la campagne.

Pour cette XVe législature, l'Assemblée sera en tout état de cause profondément renouvelée.

Seuls 222 députés sortants étaient qualifiés pour le deuxième tour et 224 autres sortants ne se représentaient pas, plus du double qu'en 2012.

Les nouveaux parlementaires commenceront à arriver dès cette semaine au Palais-Bourbon.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL