JO 2014 - Emmanuel Macron monte au filet pour Paris 2024

Leopold Bellegarde
Juin 26, 2017

"Quand je participe, je préfère toujours gagner", a lancé le président avant de repartir en bateau.

"C'est un formidable projet collectif, qui a été porté avec beaucoup de courage et d'entrain par une équipe de sportifs, d'élus, de professionnels de la sécurité qui se sont toutes et tous mobilisés, a expliqué le président de la République". Durant cette session extraordinaire doit notamment être adopté le principe d'un double vote en septembre pour l'attribution des JO-2024 et 2028, alors que Paris et Los Angeles sont sur les rangs.

C'était important d'envoyer le signal, dès les premiers jours, au comité d'évaluation que l'Etat et tout le pays étaient derrière ce projet. "C'est la France, et tout ce qu'elle charrie de fierté, de gloire dans le monde. La force de la candidature c'est la France, les athlètes, la mobilisation des territoires et de l'ensemble des services de l'état". "La vie d'un pays, c'est de la psychologie, c'est une envie d'aller de l'avant, d'embrasser l'avenir", a insisté le fondateur du mouvement En Marche.

Cinq tours "évacuées immédiatement" à Londres en raison de risques d'incendie
Selon ses services, rien qu'en Angleterre, 600 immeubles auraient un revêtement similaire à celui de la tour Grenfell. Les plaques d'isolation de l'immeuble qui ne répondaient pas aux normes anti-incendie sont également mises en cause.

VIDÉOS - François Bayrou : "Nous n'avons jamais eu d'emplois"
L'exécutif lui a donc proposé de prendre la tête du groupe parlementaire La République en Marche à l'Assemblée nationale. Il a également réaffirmé son soutien à Emmanuel Macron dont l'élection est " une chance pour la France et l'Europe ".

Le Qatar la juge déraisonnable
La liste donnerait 10 jours au Qatar pour satisfaire à ces demandes, auxquelles l'émirat n'a pas encore répondu officiellement. Fermer al-Jazeera et ses stations affiliées.

Paris a accueilli les jeux Olympiques pour la dernière fois en 1924 et la flamme olympique a brûlé pour la dernière fois sur le sol français en 1992, lors des JO d'hiver à Albertville.

Quelques instants plus tard, Emmanuel Macron s'est même installé sur un fauteuil roulant pour s'essayer au tennis handisport sous les yeux du public présent. Le chef de l'Etat a fait le déplacement à l'occasion de la Journée mondiale de l'olympisme, des installations dédiées à différentes disciplines sportives ont été installées tout au long de la Seine, où officient des grands noms du sport français.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL