Rentrée: moins d'élèves dans les CP défavorisés, une mesure contestée

Leopold Bellegarde
Juin 26, 2017

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, se rendra à l'école primaire Paul-Claudel de Tourcoing, avec Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, lundi 26 juin, pour présenter aux élèves de CM2 et à leur professeur l'initiative "Un livre pour les vacances". "L'objectif c'est d'arriver à 70% des classes de CP en REP+ avec seulement 12 élèves dans une seule salle à la rentrée", précise le ministère. A savoir la présence de deux enseignants dans certaines classes qui favoriserait la compréhension des élèves par une plus grande disponibilité des enseignants.

Accord total et signature imminente — Bakayoko à Chelsea
Le portail annonce que la visite médicale ainsi que la signature pourraient avoir lieu dans les 48 prochaines heures. Les deux clubs ont trouvé un accord pour l'international français autour de 40 millions d'euros et des bonus.

Le point sur les derniers évènements — Affaire Grégory
Le 5 juillet 1985 , c'est au tour de Christine Villemin, la mère du petit Grégory , d'être inculpée pour l'assassinat de son fils. Rebondissements en chaîne ces derniers jours dans l'affaire de la mort de Grégory Villemin , 32 ans après les faits.

Takata, enlisé dans le scandale des airbags, dépose le bilan
Quant à la marque, elle est vraisemblablement amenée à disparaître une fois l'affaire soldée, ce qui pourrait prendre du temps. Suspendu pour toute la journée de lundi, le titre Takata sera radié de la Bourse de Tokyo à compter du 27 juillet.

Par ailleurs, "nous continuerons à mettre en oeuvre (le plan +Plus de maîtres que de classes+), avec moins de professeurs dédiés", a dit le ministre. "Jusqu'à présent les études nationales et internationales ont montré une efficacité des dispositifs de dédoublement", mais pas des dispositifs comparables à "Plus de maîtres que de classes", a-t-il toutefois expliqué. D'une part, fait-elle valoir sur BFMTV, "les postes (2.500 promis par le ministre, NDLR) ne seront pas là pour la rentrée de septembre 2017, mais pour celle de septembre 2018". Ce dispositif ne sera pas supprimé, promet-on au ministère.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL