Rentrée: moins d'élèves dans les CP défavorisés, une mesure contestée

Leopold Bellegarde
Juin 26, 2017

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, se rendra à l'école primaire Paul-Claudel de Tourcoing, avec Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, lundi 26 juin, pour présenter aux élèves de CM2 et à leur professeur l'initiative "Un livre pour les vacances". "L'objectif c'est d'arriver à 70% des classes de CP en REP+ avec seulement 12 élèves dans une seule salle à la rentrée", précise le ministère. A savoir la présence de deux enseignants dans certaines classes qui favoriserait la compréhension des élèves par une plus grande disponibilité des enseignants.

14h38 Nadal règle son compte à Thiem
D'un côté, "Stan the man" est face au plus grand défi de sa carrière. " C'est un truc mental , explique Wawrinka . Stan Wawrinka : "Physiquement je me sentais bien, j'avais complètement récupéré du match contre Murray".

Découvert bancaire : 23% des Français sont dans le rouge tous les mois
L'usage veut que les banques consentent à leurs clients une autorisation équivalente à un demi-mois de revenus. Depuis 2014, la plupart des banques respectent le plafond légal fixé à 8 € par commission d'intervention.

58 personnes sont présumées mortes, selon la police — Incendie à Londres
Le gouvernement britannique a promis une enquête publique, afin de faire la lumière sur les causes de cette tragédie. La première victime identifiée est Mohammed Alhajali , un réfugié syrien de 23 ans qui vivait au 14e étage.

Par ailleurs, "nous continuerons à mettre en oeuvre (le plan +Plus de maîtres que de classes+), avec moins de professeurs dédiés", a dit le ministre. "Jusqu'à présent les études nationales et internationales ont montré une efficacité des dispositifs de dédoublement", mais pas des dispositifs comparables à "Plus de maîtres que de classes", a-t-il toutefois expliqué. D'une part, fait-elle valoir sur BFMTV, "les postes (2.500 promis par le ministre, NDLR) ne seront pas là pour la rentrée de septembre 2017, mais pour celle de septembre 2018". Ce dispositif ne sera pas supprimé, promet-on au ministère.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL