Présidence de l'Assemblée nationale: à tous les coups Macron gagne

Leopold Bellegarde
Juin 27, 2017

Brigitte Bourguignon, 58 ans, et Sophie Errante, 46 ans, deux ex-socialistes réélues le 18 juin sous l'étiquette LREM, briguent le "perchoir", a-t-on appris de sources parlementaires.

Elevée par un père professeur de français, et une mère sage-femme, elle assure dans sa déclaration d'intérêt avoir démissionné le 1er juillet 2012 de l'entreprise d'import-export en matériel médical qu'elle dirigeait.

Brigitte Bourguignon, la députée République en Marche! de la 6e circonscription du Pas-de-Calais fait à nouveau campagne, mais cette fois pour l'accès à la présidence de l'Assemblée Nationale. Pour la loi Travail, j'ai tenté d'amender ce texte avec des syndicalistes mais tout ce travail a été ruiné par la posture de certains de mes collègues frondeurs.

Fonctionnaire chargé de mission au Conseil général du Pas-de-Calais, l'ex-PS déclarait un salaire de 2.200 euros par mois.

Ce qui met d'accord plusieurs responsables REM qui militent pour qu'une femme de gauche soit nommée au "perchoir" dans un souci d'équilibre, après la nomination d'un homme de droite à Matignon.

Un banquier escroque sa cliente jugée "raciste" — Seine-Saint-Denis
Placé sous contrôle judiciaire, le banquier sera jugé à la fin du mois d'août pour abus de confiance. Contactée par la banque, la cliente, qui n'avait jamais changé d'adresse, avait alors déposé plainte.

Bayrou: le MoDem voulait "recaser un maximum de salariés"
Après les législatives de dimanche dernier, l'habituel remaniement devait être purement technique; il a été beaucoup plus ample. François Bayrou , fugace ministre de la Justice retourné en la mairie de Pau bien plus tôt que prévu.

La fédération de Taekwondo change de nom
La World Taekwondo Federation change de nom pour prendre celui de World Taekwondo . Fini, donc la World Taekwondo Federation, appelez-la désormais World Taekwondo.

Tout comme l'ancien candidat à la primaire de la gauche François de Rugy, ces deux députées, et éventuellement d'autres postulants, présenteront leur candidature au groupe REM, réuni samedi à huis clos en séminaire à l'Assemblée.

Alors que Christophe Castaner a estimé, la semaine dernière, que le choix d'une femme pour le perchoir serait "un symbole fort", François de Rugy avait répondu en affirmant qu'il renoncerait à sa candidature pour la présidence de l'Assemblée nationale si l'exécutif souhaitait l'élection d'une femme.

Le président devrait être élu dès le premier tour de ce scrutin secret. "Ici, lorsque je présiderai, je n'aurai pas ce genre d'état d'âme à faire valoir, explique-t-elle. Mais, dans ma vie de militante et dans ma vie tout court, oui, c'est un vrai combat auquel je me livrerai d'autant plus que, symboliquement, dans mon département, c'est là où on a envoyé le plus de députés Front national." . "[.] Il est indispensable de renforcer sa légitimité démocratique". L'Assemblée vue par De Rugy doit aussi cesser d'être "un lieu de provocations et d'anathèmes, un théâtre d'excès et de caricatures". A ses yeux, "cette législature doit être celle de la concrétisation de réformes démocratiques profondes", avec la "réduction du nombre de députés" et l'"introduction de la proportionnelle", programmées par Macron et qu'il avait lui-même proposées durant son dernier mandat.

Ce prétendant au perchoir plaide aussi pour aller "à la rencontre des citoyens, au travers de conférences parlementaires de territoires".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL