Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

Vanessa Beaulieu
Juin 28, 2017

Johan Gustafsson, un Suédois de 42 ans enlevé par un groupe affilié au réseau terroriste international Al-Qaïda au Mali en 2011, a été libéré, a annoncé lundi le ministère suédois des Affaires étrangères.

"C'est avec joie que je peux annoncer que Johan Gustafsson a été libéré et peut rentrer en Suède", a indiqué la cheffe de la diplomatie suédoise, Margot Wallström, dans un communiqué, sans donner de précisions sur le sort de l'otage sud-africain.

"La situation de Johan a ému beaucoup d'entre nous, et d'importants efforts ont été déployés pour assurer sa libération", a-t-elle expliqué.

Selon le quotidien Expressen, M. Gustafsson était déjà dans un avion à destination de la Suède, une information qui n'a pas été confirmée par le ministère.

Le Néerlandais avait été libéré par les forces françaises en 2015. "Son voyage à moto a tourné au cauchemar lorsqu'il a été enlevé par Al-Qaida au Mali", en novembre de la même année, écrit Svenska Dagbladet, rappelant que les autorités suédoises ont tenté pendant des années de le faire libérer sans y parvenir.

Les Etats-Unis alourdissent les taxes sur le bois de construction canadien
Les producteurs devront payer des droits préliminaires jusqu'à ce qu'une décision définitive soit prise plus tard cet été. Cette mesure s'ajoute à un droit compensatoire de 19,88 pour cent annoncé en avril.

58 personnes disparues présumées mortes, selon un nouveau bilan — Incendie de Londres
Theresa May , la première ministre, a donné l'ordre d'ouvrir une enquête publique concernant ce désastre. Au total, ce sont 78 personnes qui ont été hospitalisées dont 18 dans un état critique.

Convertisseur catalytique Spectra
La marque a un nom reconnu et une bonne réputation si vous songez à remplacer le convertisseur. Tout le monde doit jouer son rôle pour assurer que la grande catastrophe est atténuée.

"Je vous appelle tous à faire preuve de respect vis-à-vis de Johan et de sa famille et à les laisser décider si et quand ils parleront", a toutefois ajouté Mme Wallström dans le communiqué.

Un humanitaire sud-africain, qui avait été choisi par les familles pour négocier la libération de Gustafsson et McGown, a affirmé n'avoir aucune nouvelle de ce dernier.

L'ONG avait affirmé en mai 2017 qu'elle abandonnait les négociations avec les ravisseurs, estimant qu'elles se trouvaient dans une impasse.

Le gouvernement suédois s'est félicité de cette libération dans un communiqué cité par plusieurs médias locaux.

Plusieurs autres Occidentaux ont été enlevés au Mali ces dernières années. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL