Violente agression homophobe le soir de la fête de la Musique — Lyon

Marcel Micheaux
Juin 28, 2017

Vers 2h30, alors qu'ils rentraient chez eux après avoir passé la soirée sur les quais à Lyon, les deux hommes ont été agressés par une femme et deux hommes d'une vingtaine d'années. C'est à ce moment-là que leur calvaire a commencé. "Le couple décide de rien dire puis finit par répondre". "Ça a été très violent", indique la victime. "Ils avaient tellement de haine qu'on aurait pu rester sur le carreau". Boris se fait frapper si violemment que son agresseur lui casse le tibia. L'un d'entre eux porte un coup de bouteille sur la tête d'Alfredo pendant que l'autre frappe violemment Boris à la jambe, lui brisant le tibia. "La douleur a été terrible, je me suis effondré, incapable de me relever". Fort heureusement, une brigade de la police passera à proximité et mettra fin au déferlement de violence. "Pendant leur interpellation, la jeune fille aurait continué de les insulter". "T'as mal, hein, sale PD?!", lui lance l'un des agresseurs.

Boris a immédiatement été transporté à l'hôpital et a été opéré d'urgence dans la nuit. "Quand nous sommes arrivés, les médecins nous ont expliqués qu'on n'était pas les seuls homosexuels à s'être fait agresser ce soir-là". Après quelques secondes sans réagir, Boris et Alfredo en ont assez et répondent à l'agression verbale. Il est très fatigué et dit ne pas vraiment réaliser ce qui s'est passé cette nuit du 21 juin: "Quand on voit comment ça s'est terminé on s'est dit qu'on n'aurait peut-être pas dû répondre et baisser les yeux et puis en fin de compte, je ne regrette pas parce qu'il n'y a aucune raison que ça se passe comme ça".

Théo raconte sa torture : "Oui, j'en veux aux policiers"
L'interpellation avait dérapé quand l'un des policiers avait enfoncé sa matraque dans l'anus du jeune homme de 22 ans. L'affaire était devenue en quelques jours le symbole de la lutte contre les violences policières en France .

Le virus utilise une faille de Windows (Microsoft) — Cyberattaque
A Moscou, le pétrolier Rosneft a fait savoir que ses serveurs avaient été touchés mais que sa production n'était pas affectée. Mercredi, ils fonctionnaient mais les horaires actualisés n'étaient pas disponibles en temps réel sur son site internet.

Murielle Bolle interpellée et placée en garde à vue — Affaire Grégory
Après les derniers rebondissements des dernières semaines, l'enquête sur la mort de Grégory Villemin se poursuit dans les Vosges. Les gendarmes sont arrivés à son domicile à 11h00 à bord de sept véhicules, ont constaté sur place des journalistes de l'AFP.

Si Boris et Alberto ont accepté une entrevue à France Bleu, c'est bel et bien pour dénoncer ces agissements.

Boris a tenu à témoigner auprès de France bleu pour rappeler que, malgré un "discours ambiant positif" sur les droits des homosexuels, les agressions homophobes continuent et sont toujours violentes. Dans une société que le Stéphanois juge "très ouverte et tolérante". Ceci dit, je pense qu'il ne faut pas trop d'angélisme non plus et se rendre compte que les agressions comme ça continuent à exister. Il ne sait cependant pas encore s'il sera dédommagé par son assurance.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL