De nouvelles mesures pour éviter les risques pendant la grossesse — Valproate

Henri Michaux
Juillet 6, 2017

La Dépakine, un autre médicament à base de valproate, est utilisé, quant à lui, pour traiter l'épilepsie. Après les femmes enceintes et celles en âge de procréer traitées pour épilepsie, celles prises en charge pour des épisodes maniaques du trouble bipolaire ne devraient plus y être exposées.

Deux médicaments contenant du valproate, le Depakote et la Depamide, ne doivent plus être prescrits aux femmes enceintes ou en âge de procréer, souffrant de troubles bipolaires. La Dépakine et ses dérivés ont provoqué depuis 1967 des malformations congénitales graves chez 2 150 à 4 100 enfants, dont les mères avaient pris ces traitements lorsqu'elles étaient enceintes. Arrêtons de rendre nos enfants autistes.

Cette action de groupe s'ajoute à l'enquête pénale de deux juges d'instruction, à des procédures civiles individuelles et aux futures demandes d'indemnisation devant l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam).

"Dans le cas des troubles bipolaires, il y a toujours une alternative de traitement au valproate pendant la grossesse, alors que dans l'épilepsie, il y a des cas où l'on ne peut pas s'en passer", a expliqué le docteur Dominique Martin, directeur général de l'ANSM.

Bac : la plus jeune candidate va au rattrapage
Mais cet échec est à relativiser avec son jeune âge et aussi le milieu défavorisé dans lequel elle a grandi. Elsa a quitté l'école en CP pour recevoir l'apprentissage prodigué par sa mère , ancienne enseignante.

France : Le Pen confrontée à la "quadrature du cercle" sur l'euro
Car c'est bien cela qui semble se dessiner aujourd'hui. Et de lâcher une pique à l'encontre de son rival. Philippot de plus en plus isolé? .

Traque antiterroriste en Belgique, qui "craint" un nouvel attentat
Le 22 mars 2016, deux explosions avaient été déclenchées à l'aéroport de Zaventem et dans le métro de Bruxelles, faisant 32 morts. Parmi leurs cibles présumées, "plusieurs lieux emblématiques" de Bruxelles comme la Grand-Place ou le commissariat central.

Les médicaments à base de valproate utilisés en psychiatrie, tels le Dépakote et la Dépamide produits par Sanofi, ne sont pas sans danger.

Chez les patientes bipolaires en âge de procréer, un test de grossesse, sur prélèvement sanguin effectué en laboratoire, sera dorénavant obligatoire avant de commencer le traitement initié par un psychiatre. La vérification du fait que la femme n'est pas enceinte devra ensuite se faire régulièrement en cours de traitement.

L'Ansm vient donc de prendre des mesures de précaution pour les femmes bipolaires qui s'avèrent plus nombreuses que les épileptiques à prendre du valproate.

A noter: Dépakote (divalproate de sodium) et Dépamide (valpromide) sont spécifiquement indiquées en deuxième intention dans les épisodes maniaques du trouble bipolaire, en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL