Lanvin choisit Olivier Lapidus comme directeur artistique — Mode

Marie-Ange Beliveau
Juillet 12, 2017

Après le départ anticipé de Bouchrar Jarrar le 7 juillet 2017, la griffe de luxe a souhaité s'associer à un homme d'innovation, le créateur français Olivier Lapidus. A cinquante-neuf ans, il remplace Bouchra Jarrar, partie la semaine dernière de l'historique maison de mode seulement quinze mois après sa prise de fonctions. "Avec près de 130 ans d'histoire, la maison Lanvin est la plus ancienne Maison de Couture Française; en assurer la pérennité est une charge immense et un challenge passionnant" a-t-il assuré par le biais d'un communiqué de presse publié ce mardi 11 juillet 2017 par la maison Lanvin.

Les créateurs se succèdent à vitesse grand V pour sauver la maison de renom. C'est un défi fantastique de relancer la maison de Jeanne Lanvin.

"Avec beaucoup d'avance sur son temps, Olivier Lapidus s'est toujours intéressé aux nouvelles technologies. Couturier précurseur, il entre aujourd'hui en résonnance avec les aspirations de la société et saura relever les défis de la Maison Lanvin au XXIème siècle", déclare à ce sujet Madame Shaw-LanWang, P-DG de Lanvin. Chaque saison, il présente un défilé sur le format d'un web-film.

Le fils du couturier Ted Lapidus reprend la direction artistique de Lanvin. Le créateur conservera cette activité, précise son entourage.

Partenariat avec Canal+, FNAC et UGC — Orange Content
Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres.

L'Inter Milan bouge sur le mercato ! Borja Valero signe trois saisons
Le milieu espagnol s'est engagé en faveur des Nerazzurri pour les trois prochaines saisons. La transaction est estimée à 5,5 millions d'euros plus 1,5 million d'euros de bonus.

Un 14 juillet sous haute protection
Donald Trump assistera vendredi au traditionnel défilé militaire sur les Champs-Elysées à l'invitation d'Emmanuel Macron . Le défilé du 14 juillet se prépare.

Parti ensuite vivre en Chine, où il a remporté des concours d'Etat et habillé l'aviation civile, il est revenu en France en 2003, où il a dessiné diverses gammes d'objets, mobilier, matériaux lumineux, lunettes, travaillé pour Pronuptia et conçu un hôtel. Récemment, il a mis sur pied une maison de "couture digitale".

Olivier Lapidus prônait dès les années 1990 un mariage entre haute couture, artisanat et laboratoires de recherche industrielle, concevait robes à panneaux solaires, en fibres de fruits ou en poussière de pierres précieuses.

La maison, qui avait été secouée par des remous internes après le départ en octobre 2015 du créateur israélien Alber Elbaz, qui était en poste depuis 14 ans, fait face à des difficultés financières.

Lanvin est dans la tourmente depuis quelques mois: les ventes de la maison faisaient déjà grise mine avant l'explosion du duo Alber Elbaz/Shaw-Lan Wang (milliardaire taïwanaise et actionnaire majoritaire de la marque).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL