Un médecin suspendu 3 mois pour avoir cautionné l'extermination des handicapés — Cherbourg

Henri Michaux
Juillet 12, 2017

Les faits relatés par France Bleu Cotentin remontent à janvier 2017.

L'Ordre régional des médecins a décidé d'une suspension de six mois, dont trois mois ferme, à l'encontre d'un médecin de Cherbourg (Manche), pour avoir tenu des propos déplacés sur les personnes en situation de handicap.

Il a ainsi développé des "thèses défendant la stérilisation des personnes handicapées", mais aussi "la solution finale des nazis appliquée aux handicapés et aux homosexuels", précise la radio publique, qui ajoute que l'homme n'a pas nié avoir tenu de tels propos. Il aurait aussi expliqué ne pas comprendre "qu'on laisse" les handicapés "se reproduire" alors que les stériliser serait "une bonne chose (...) Parfois, un bon coup de cyanure et paf!".

Un médecin de Cherbourg va laisser le stéthoscope de côté. L'ordre avait été saisi par l'Agence régionale de santé (ARS).

Crise du Golfe : Rex Tillerson en tournée dans la région
Le Qatar et les Etats-Unis ont annoncé ce mardi un accord bilatéral pour lutter contre le financement du " terrorisme ". Or l'administration du président Donald Trump a émis jusqu'ici des signaux contradictoires face à la crise du Golfe.

En Californie, Facebook veut bâtir sa propre ville
Encore mieux, 15 % des logements seront proposés à un prix inférieur au marché, a ajouté Facebook . Le réseau social Facebook décide de s'attaquer à la pénurie de logements dans la Silicon Valley .

Un club de troisième division espagnole annonce le recrutement de Cristiano Ronaldo
L'Atlético Saguntino a affirmé sur Twitter avoir recruté l'attaquant portugais du Real Madrid . Côté justice le footballeur n'est pas sorti d'affaire.

Le médecin pourrait décider de faire appel.

"Lors de la conversation avec l'infirmière, il a fait part de la souffrance que lui inspirait le patient lourdement handicapé qu'il venait de soigner". Il a évoqué "des paroles sorties de leur contexte et mal comprises par l'infirmière", ou encore des propos "cyniques, désabusés et philosophiques". Sa théorie concernant une éventuelle extermination des homosexuels aurait été présentée dans la sphère privée, selon son avocat.

Ses arguments n'ont pas convaincu l'Ordre régional des médecins, qui l'a suspendu au nom du "principe de la moralité". Une décision "injustifiée" selon l'antenne locale d'SOS Médecins, dont il est membre.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL