La Turquie se souvient de la tentative de putsch matée par Erdogan

Vanessa Beaulieu
Juillet 15, 2017

Le 20 juillet, lorsque l'état d'urgence fut proclamé et que le coup d'Erdogan s'abattit sur nous de tout son poids, nous comprîmes que ce 15 juillet " béni " pour Erdogan était une malédiction du diable pour la Turquie. Le prédicateur Fethullah Gülen, qu'Ankara désigne comme le cerveau du putsch avorté, dénonçait la "chasse aux sorcières" menée par les autorités turques. En outre, les autorités ont dégradé 342 militaires à la retraite, ajoute la même source.

Le gouvernement suspecte ces personnes de discuter via l'application ByLock, une messagerie cryptée utilisée par les fidèles de Fethullah Gülen, prédicateur musulman accusé par Ankara d'avoir organisé le putsch raté de la nuit du 15 au 16 juillet 2016. En tout, 4 000 magistrats ont été radiés et l'armée turque, la deuxième de l'Otan, est affaiblie, avec le limogeage -jusqu'au décret de vendredi - d'au moins 150 généraux.

L'étape du 14 juillet revient à un Français
Contador vole sur ce début d'étape et revient sur De Marchi en compagnie de Landa , alors que Barguil a un peu plus de mal. Le jour de la fête nationale, c'est Warren Barguil (Team Sunweb) qui s'est imposé au terme d'une étape magistrale.

Une pupille de la nation en larmes dans les bras d'Emmanuel Macron
Emmanuel Macron réconforte une femme présente à la tribune des pupilles de la Nation qui vient de lui offrir un collier. Une interview qui n'aura pas lieu cette année, Emmanuel Macron en ayant décidé autrement.

Des détails sur le prochain DLC de Mafia III
Le signe des temps , Lincoln Clay doit affronter des membres d'un culte aussi dérangé que violent nommé les Ensanglantés . Depuis les petits gars de Hangar 13 ont travaillé, allant même jusqu'à proposer une démo pour montrer le travail abattu.

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que l'état d'urgence sera levé lorsque la lutte contre le terrorisme atteindra son objectif. " Malheureusement, dans la foulée de cette tragédie, on a porté atteinte à bien trop d'innocents".

La Turquie a arrêté des dizaines de milliers de partisans présumés de Gülen et limogé plus de 100.000 fonctionnaires. "Tous sous l'ordre du gouvernement", a tonné M. Gülen, qui a toujours nié être à l'origine de la tentative de putsch.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL