La BAD débloque 200 millions dollars pour le plan d'industrialisation — Maroc

Vanessa Beaulieu
Juillet 17, 2017

Le conseil d'administration de la Banque africaine de Développement (BAD) vient d'approuver, ce vendredi 14 juillet, un prêt de 200 millions de dollars destiné au financement de la première phase du Programme d'appui à l'accélération de l'industrialisation au Maroc (PAAIM I).

Selon un communiqué officiel, ce programme a pour objectif principal d'accélérer l'industrialisation du Maroc et de consolider les bases d'une croissance durable et partagée.

Et de poursuivre que ce programme se fixe pour objectifs spécifiques d'améliorer l'environnement des affaires, de dynamiser les exportations et de soutenir le financement des activités industrielles qui assurent la promotion de l'entreprenariat féminin et le respect de l'environnement. Ce Plan entend également accroître la part de l'industrie dans le PIB de 14 à 23 points et créer un demi-million d'emplois à l'horizon 2020, précise la BAD.

L'institution a par ailleurs maintenu son cadre d'intervention conformément à la stratégie-pays arrêtée en mars 2017 pour la période 2017-2021.

Sur un tout autre registre, le CA de la BAD a également approuvé un accord de participation aux risques (APR), d'un montant de 50 millions de dollars américain, au profit du groupe marocain Banque centrale populaire (BCP).

La Corée du Sud veut reprendre le dialogue avec le Nord
Des millions de personnes ont été séparées pendant la Guerre de Corée qui a entraîné la partition de la péninsule. La Croix-Rouge a proposé que la rencontre sur les réunions de familles se tienne au même endroit le 1er août.

Aïssata Tall Sall: "je pense qu'aujourd'hui, Me Wade devait être un"
Son combat à l'assemblée nationale est de combattre le gaspillage et de rééquilibrer le pouvoir du président au Parlement.

Wimbledon : un spectateur enfile une jupe et s'incruste dans un match amical
L'homme s'est prêté au jeu mais ne disposait pas de la tenue blanche réglementaire en vigueur à Wimbledon. Mais il s'en est allé avec un joli souvenir et une belle photo entouré des quatre championnes.

Le partenariat entre le royaume du Maroc et le Groupe de la BAD compte actuellement 32 opérations qui totalisent 2,3 milliards d'euros d'engagements dans les secteurs des transports, de l'énergie, de l'eau et assainissement et de l'agriculture.

L'APR aidera à répondre à la demande croissante des marchés africains en matière de financement du commerce extérieur, dans des secteurs économiques vitaux comme l'agroalimentaire, la santé, les services et l'industrie.

Cet accord favorisera l'intégration régionale et le développement du secteur financier et contribuera à générer des recettes fiscales additionnelles pour plusieurs Etats africains, ajoute la même source, laissant savoir qu'il appuiera, en particulier, les exportateurs marocains ainsi que les banques et les petites et moyennes entreprises du Continent.

Ce partenariat intervient dans un contexte où la majorité des banques africaines affichent une capitalisation faible, ce qui limite leur capacité à obtenir des lignes auprès des banques internationales.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL