Le meurtre de Sarah Halimi plane sur la commémoration du Vél d'Hiv

Vanessa Beaulieu
Juillet 17, 2017

A l'occasion de son discours pour la cérémonie de commémoration de la rafle du Vél' d'Hiv, à Paris, dimanche 16 juillet, Emmanuel Macron a réclamé que " toute la clarté " soit faite sur la mort de Sarah Halimi.

Une affaire à laquelle s'intéresse désormais Emmanuel Macron... Le président a alors énuméré une liste de noms de victimes de crimes racistes ou antisémites, dont Ilan Halimi, avant d'en venir au fait: "Malgré les dénégations du meurtrier, la justice doit faire toute la clarté sur la mort de Sarah Halimi". Ce meurtre suscite de nombreuses réactions, notamment depuis que le parquet a choisi de ne pas retenir la motivation antisémite des motifs de mise en examen.

Au moins 8 morts dans une bousculade — Sénégal
C'est à ce moment que des personnes ont été écrasées dans la bousculade. Un mouvement de foule aurait conduit au pire, selon les témoins.

Did Trump Jr. break any laws by holding meeting with Russian lawyer?
"As far as other meetings go, look, the president has said that he was not aware of it, wasn't involved in it. And there's been no indication otherwise", Sekulow, said on CBS News in one of five interviews on the matter.

La Chine censure de ses réseaux sociaux Winnie l'ourson
Le célèbre animal au t-shirt rouge Winnie l'ourson est en train de devenir persona non grata dans l'Empire du Milieu. Aucune explication n'a été donnée, explique le Financial Times qui révèle l'information.

"Un jour, parce qu'on s'est tu, parce qu'on a pas voulu voir, le passage à l'acte intervient. Alors ce qui était des mots, ce qui n'était chez les uns que de la haine, formulée différemmment, et chez les autres une forme de lâcheté ou une complaisance à ne pas vouloir voir, alors cela devient des vies fauchées et des gestes qui tuent". Marianne s'est déjà engagé dans ce combat, en relayant l'indignation de la famille de Sarah Halimi et des institutions juives.

Et de s'interroger: " le fait que l'assassin a reconnu qu'il savait que sa future victime était juive... que faut-il de plus à un juge d'instruction pour pouvoir au moins se poser la question d'investiguer sur le caractère ou non antisémite ". En rouant sa victime de coups, il aurait psalmodié des sourates du Coran, d'après le témoignage des voisins. Dans ses déclarations, dont L'Express a pris connaissance, il a nié toute dimension antisémite, affirmant s'être senti "oppressé par une force extérieure, une force démoniaque". Son avocat, Gilles-William Goldnadel, dénonce "l'inertie" des forces de l'ordre et "l'absence de coordination des services". "Une affaire très sensible au sein de la communauté juive, alors que cette femme a été tuée, début avril, à Paris, par un de ses voisins, aux cris d'" Allahou akbar!

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL