Macron assure Netanyahu de sa "vigilance" concernant l'accord sur le nucléaire — Iran

Vanessa Beaulieu
Juillet 17, 2017

Après les cérémonies, place à la diplomatie. Après la visite de Donald Trump à Paris vendredi, le président de la République a invité, hier, Benyamin Netanyahou pour commémorer les 75 ans de la rafle du Vél'd'Hiv'.

" La France se tient prête à appuyer tous les efforts diplomatiques menés dans ce sens", a ajouté le président français, pour qui Israël et Palestine doivent pouvoir " vivre côte à côte dans des frontières sûres et reconnues, avec Jérusalem comme capitale ".

Le président français, Emmanuel Macron, a appelé dimanche à une reprise des pourparlers israélo-palestiniens en vue de la création de deux États indépendants - une solution longtemps préconisée par la communauté internationale.

Le président français a également dénoncé l'attaque contre un lieu saint de Jérusalem, plus tôt cette semaine, qui avait causé la mort de deux policiers israéliens. Il avait déjà exprimé son soutien à la solution des deux Etats et condamné la colonisation israélienne.

Etats-Unis : popularité en chute libre pour Trump
Selon un sondage du Washington Post , il serait le président en poste le plus impopulaire depuis 70 ans. Le sondage concernait aussi indirectement l'ex-candidate à la présidence, Hillary Clinton.

Tour de France: Froome, une alerte bien maîtrisée dans la 15e étape
Il a passé la journée en tête de la course et il a conforté encore davantage son maillot de meilleur grimpeur. A 66 km de l'arrivée, l'Allemand Tony Martin (Katusha) est reparti a l'attaque, seul.

Claire O'Petit: "Emmanuel Macron a eu raison de recadrer l'armée"
Pour rappel, les deux hommes se sont livrer à une passe d'armes par médias interposés ces derniers jours. Depuis 2013, le surcoût des opérations extérieures dépasse 1,1 milliard d'euros.

Pour l'heure, Emmanuel Macron n'a pas dit s'il entendait relancer l'initiative française de son prédécesseur François Hollande, qui prônait une approche internationale du conflit et avait organisé en janvier 2017 une conférence internationale sur le Proche-Orient, provoquant l'ire d'Israël, hostile à la tenue de discussions multilatérales.

Macron a dit vouloir "enclencher un dialogue exigeant avec Israël sur le suivi de ce protocole".

"Concernant l'Iran, Emmanuel Macron a déclaré que la France " n'aura aucune complaisance envers l'Iran " et " restera très vigilante pour tout ce qui touche à l'accord sur le nucléaire signé entre les grandes puissances et l'Iran ". Son bureau a fait part de ses inquiétudes pour la sécurité en Israël, mais également par rapport à l'expansion que prennent les colonies israéliennes.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL