Mots de passe : et si on se trompait depuis 14 ans ?

Marie-Ange Beliveau
Août 12, 2017

Depuis il a en effet été démontré qu'un mot de passe court avec une multitude de caractères était plus facile à cracker qu'un long mot de passe de plusieurs mots simples à retenir.

C'est ce qu'a reconnu cet employé du National Institute of Standards and Technology, l'agence gouvernementale en charge de l'édiction des normes dans les technologies. L'intéressé est pourtant celui qui, en 2003, préconisait dans un document de huit pages, l'utilisation de ce type de mots de passe. Bill Burr préconiseait également de changer de mots de passe régulièrement, à savoir tous les trois mois.

Neymar paie une amende de 2,1ME, son avocat grogne — PSG
Neymar a beau avoir un salaire royal au Paris Saint-Germain, il va quand même constater sur son relevé de banque qu'il lui manque 2,1ME.

Surenchère verbale entre Washington et Pyongyang: Les menaces succèdent aux menaces
Le Président Trump a promis mardi " le feu et la colère " à la Corée du Nord si elle menaçait de nouveau son pays. L'île de Guam est un petit territoire américain perdu au large des Philippines, dans l'océan Pacifique.

Hausse d'anglophones en région : Statistique Canada admet son erreur
La direction promet de retravailler les données et de publier les résultats linguistiques justes au Québec la semaine prochaine. L'organisme fédéral écrit regretter "tout inconvénient causé par cette erreur".

Le débat sur la complexité des mots de passe vient d'être relancé par une interview au Wall Street Journal de Bill Burr. " En fin de compte, il était probablement trop compliqué pour beaucoup de gens de bien comprendre, et la vérité est qu'on ont aller dans la mauvaise direction ", dit Burr, maintenant âgé de 72 ans. Ils ont eu 14 années pour élaborer des algorithmes permettant de craquer des mots de passe avec des majuscules et des nombres. Ce processus a permis aux hackers d'adapter leur système de déchiffrage.

Avant les gestionnaires de mots de passe et autres applications aidant l'internaute à se connecter facilement à ses divers comptes (sans avoir à se souvenir de ses innombrables identifiants), les mots de passe compliqués réunissant chiffres, lettres (minuscules et majuscules), caractères spéciaux étaient la voie royale, si ce n'est la norme. Ainsi, un mot de passe de type "thomasmyrtillecamionpoisson" ou "mamanchampignonoignondringdring" serait aujourd'hui ce qu'il y a de plus efficace, comme nous l'indique Fredzone.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL