Les statuts de LREM adopté à 90,63 % — Politique

Vanessa Beaulieu
Août 17, 2017

Ce scrutin, qui s'est terminé mercredi 16 août à minuit, s'est étalé sur trois semaines, a mobilisé 72.066 personnes, soit 32,1% des adhérents remplissant les conditions pour voter, c'est-à-dire avoir au moins 3 mois dancienneté. LREM revendique 379 776 adhérents au dernier pointage effectué le 6 août 2017, une hausse de 69,06 % en moins de quatre mois.

C'est un vent de fronde qui souffle sur le mouvement La République en marche.

" L'équipe " promet également que tous les adhérents seront " associés dans les mois qui viennent à l'élaboration du règlement intérieur qui viendra préciser les statuts sur de nombreux points importants pour la vie du mouvement " avec l'objectif, " un an après la création d'En Marche et deux mois après deux campagnes électorales victorieuses ", de continuer à " construire ensemble les bases d'un mouvement politique nouveau dans le paysage politique français ". Elle est composée de l'ancien député socialiste Arnaud Leroy, de la membre fondatrice d'En Marche Astrid Panosyan et de la sénatrice de Paris et déléguée nationale du mouvement Bariza Khiari.

"Draxler ne sera pas vendu cet été" — PSG
Selon Mundo Deportivo, Draxler serait peu satisfait de sa situation depuis son retour de la Coupe des Confédérations. Julian Draxler fait clairement partie des joueurs inquiétés par l'arrivée sensationnelle de Neymar au PSG .

Trump attaque Amazon qu'il accuse de détruire le petit commerce
Dans un tweet du 16 août, Donald Trump accuse Amazon de " causer beaucoup de torts aux petits détaillants qui paient des impôts ". Ce n'est qu'aux alentours de midi heure de New York que la cotation boursière est remontée à son niveau initial.

L'ex-dauphine d'un concours de beauté jugée pour apologie du terrorisme — Montpellier
Convertie à l'Islam entre février et mars 2016, elle avait prêté allégeance à Daesh et appelé au djihad sur sa page Facebook . La jeune femme se met à porter la burqa et n'hésite pas à crier "Allahou Akbar" quand elle croise les forces de l'ordre .

Ces statuts, présentés le 16 juillet, créent notamment un "Conseil", sorte de parlement du parti, composé pour un quart de militants tirés au sort, et pour le reste de membres de droit, députés, sénateurs et élus locaux.

Aux côtés de vingt membres issus du Conseil, du trésorier et de dix membres de la société civile, ces délégués généraux constitueront le Bureau exécutif, qui aura le rôle de "gouvernement" du mouvement. "Un appel à candidature sera organisé à la rentrée pour les adhérents souhaitant participer au tirage au sort pour être représentés au Conseil du mouvement", a expliqué La République en marche. Il élira également la direction du nouveau parti, en attendant que les nouvelles instances soient installées, "d'ici la fin de l'année" selon la REM. Pour elle, il est grand temps de tourner la page d'un été orageux où, tout au long de ces dernières semaines, des adhérents ont mêlé leur voix à celles de parlementaires pour mettre en cause, - y compris par la voie d'un recours en justice - le cheminent tortueux emprunté par LREM. Alors que certains "marcheurs" dénoncent un manque de démocratie dans leur formation politique, la direction s'offusque.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL