Voiture-bélier contre une pizzeria: un acte délibéré mais non terroriste

Vanessa Beaulieu
Août 21, 2017

"L'intéressé tient des propos incohérents", a déclaré le procureur adjoint de Meaux, Eric de Valroger.

Une jeune fille a été tuée lorsqu'une voiture a foncé dans la devanture d'une pizzeria en banlieue de Paris lundi soir.

Le parquet de Meaux a saisi la section de recherches de Paris qui devra déterminer les motivations de l'individu, "qui n'est pas connu des fichiers de renseignement", a indiqué le ministère français de l'Intérieur dans un communiqué publié mardi, qui a précisé que le dernier bilan faisait état "d'une fillette décédée, d'un enfant grièvement blessé, de 4 autres personnes gravement blessées et de 8 blessés légers".

Des enquêteurs se sont affairés mardi derrière la bâche noire installée devant la pizzeria située dans une zone commerciale entourée de champs.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a fait part de ses condoléances, auxquelles "s'associent" le chef de l'Etat et le Premier ministre Edouard Philippe.

Des bouquets et des peluches avaient été déposés devant un grillage rouillé bordant le périmètre de sécurité.

Attentat Catalogne : un dimanche de recueillement à Barcelone
Toujours d'après les médias, Abdelbaki As Satty avait déjà fait de la prison pour des délits mineurs. Ses cinq occupants ont été abattus par la police.

Budget : des études qui coûtent cher
Prix des transports qui sont par ailleurs le plus souvent en hausse ou inchangé. La ville avait déjà été classée meilleure ville étudiante de France en 2015 .

Mercato : Monaco serait prêt à négocier avec le PSG pour Kylian Mbappé
Selon le Journal du Dimanche , le dirigeant monégasque aurait ainsi accepté de laisser filer son attaquant dans la capitale. Mais pour rester dans les clous du fair-play financier, il doit vite se séparer de plusieurs éléments.

Selon le journal Le Monde, citant le porte-parole du ministère de l'Intérieur, l'auteur de l'attaque a déclaré avoir une arme de type kalachnikov dans sa voiture.

Ce jeune homme "avait beaucoup de diplômes mais ne parvenait pas à trouver du boulot".

Selon cette même source, l'homme, âgé de 31 ans et habitant de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), aurait déclaré durant sa garde-à-vue "avoir tenté de mettre fin à ses jours" la veille des faits et qu'il aurait décidé de recommencer "de cette manière-là". "Merci aux gendarmes et aux secours pour leur mobilisation".

La dernière attaque, sur laquelle enquête le parquet antiterroriste, remonte à mercredi: un homme de 36 ans, Hamou B., a renversé à bord de son véhicule six soldats en patrouille dans la banlieue ouest de Paris.

Blessé par balle lors de son interpellation dans le Pas-de-Calais, cet homme, inconnu des services de renseignements, était toujours hospitalisé en début de semaine.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL