Baisse moyenne des loyers ; mobilité ralentie — Clameur

Aubin Brasseur
Septembre 6, 2017

Clameur précise que " dans 64,1 % des villes de plus de 100 000 habitants, les loyers baissent depuis le début de l'année et, dans 25,6 % supplémentaires, les loyers progressent moins vite que l'inflation.

Conséquence de l'atonie du marché locatif, les propriétaires font de moins en moins de travaux, selon l'observatoire Clameur. Cette tendance est observée avant l'annonce par le gouvernement cet été d'une diminution de cinq euros de l'aide personnalisée au logement. Même si, sur le plan national, la baisse est plus conséquente (0,6% en 2017), ce chiffre s'inscrit dans une baisse générale des loyers amorcée sur Toulon dès 2012. Ce recul est constaté dans deux villes sur trois. À Saint-Etienne, Toulon ou Nantes le recul enregistré est de 0,5%. Viennent ensuite Marseille, -2,7% à 12 euros le m2, Villeurbanne, -1,8 % à 12 euros le m2 également, et Grenoble, -1,8% à 12 euros le m2. Le plafonnement des loyers, dans certaines villes, ne fait qu'accroître le problème en réduisant les budgets des propriétaires.

La chute des renégociations se confirme — Crédit immobilier
Des taux qui restent malgré tout très bas puisqu'ils se sont établis à 1,58% en moyenne, contre 1,55% en juillet. Dans le détail, ces taux s'affichent respectivement à 1,20% (prêt sur 15 ans) et 1,36% (prêt sur 25 ans).

Le gouvernement annonce une modification constitutionnelle — Togo
La journée de mercredi s'annonce pleine de tensions au Togo où le gouvernement a annoncé une réforme de la Constitution.

L'ouragan Irma menace Martinique et Guadeloupe
Il était à 500 km des Iles du Nord, Saint-Martin et Saint-Barthélémy. " On remontera nos manches pour reconstruire ". On entend beaucoup les coups de marteau, les gens qui se préparent et qui élaguent un peu partout.

Les logements dont les loyers baissent le plus sont ceux de 4, 5 pièces ou plus grands encore, pour une raison toute simple: d'année en année, la taille des foyers français diminue: un tiers des logements sont aujourd'hui occupés par une personne seule, un autre tiers, par un couple, le dernier tiers, c'est évidemment des familles avec enfants. Le recul est plus fort sur les grands appartements, où elle oscille entre 1,2% et 1,7%, que dans les studios et les une pièce (0,1%). "Dans sa note danalyse de la conjoncture du marché locatif, Clameur souligne que cette baisse va à rebours du " rythme de linflation", qui a " rebondi " sur la même période. Les propriétaires entreprennent moins de travaux d'entretien et de rénovation (14,2% en 2017).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL