Corée du Nord : Washington appelle à cesser les "demi-mesures"

Vanessa Beaulieu
Septembre 7, 2017

Juste après l'annonce de l'essai nucléaire, une réunion a eu lieu au conseil de sécurité de l'ONU pour discuter d'éventuelles sanctions contre Pyongyang. La Russie a ajouté un appel au calme.

De leur côté, les Etats-Unis activent pour que l'ONU prenne "les mesures les plus fortes possibles" pour sanctionner le dernier essai nucléaire nord-coréen, a affirmé Nikki Haley.

Le sixième essai nucléaire nord-coréen place la communauté internationale devant un dilemme en apparence impossible à trancher.

Tokyo a confirmé peu après qu'il s'agissait d'un essai nucléaire. Pour Pékin, en dépit de tous ses défauts, l'un des premiers étant de faire perdre la face aux dirigeants chinois, la Corée du Nord était considérée comme un atout stratégique face aux Etats-Unis. Elle a affirmé que Kim Jong-un "cherche vraiment la guerre".

Les bombes H sont beaucoup plus puissantes que les bombes atomiques classiques que la Corée du Nord a déjà testées. Il a avancé l'hypothèse d'un "affaissement", ce qui suggère que la déflagration pourrait avoir entraîné un effondrement de la roche située au-dessus du lieu de l'explosion.

Elle se dit acculée à cette stratégie militariste par la menace que constitue pour sa survie l'arsenal américain.

Le palmier "Hector" devient le héros des internautes — Ouragan Irma
Depuis ce matin, le frêle arbre tente de résister aux puissantes rafales qui touchent l'île de Saint-Barthélmy. Hector se plie dangereusement sous les vents qui frôlent les 300 km/h, mais tient encore bon.

Les dettes contre des réformes — SNCF
Je pense que si la SNCF, avec toute la force que vous représentez, sait s'adapter, elle sera le champion (de la concurrence). Je pense que c'est très important, parce que cela va redonner de la confiance dans le système", a affirmé M.

NM's AG, others sue Trump administration over ending DACA
The six-month window was intended, the Trump administration said, to give Congress an opportunity to enact a replacement program. He fears that the information will be used to locate and ultimately deport the current 800,000 DREAMers and their families.

De père en fils, la dynastie des Kim a fait l'objet ces dix dernières années de pas moins de sept résolutions de l'ONU imposant des sanctions économiques.

La crise entre Pyongyang et les acteurs internationaux ne date pas d'hier.

Le dirigeant nord-coréen poursuit avec constance le développement de ses capacités nucléaires et balistiques, au mépris des sanctions, des prises de position de son allié chinois et des intérêts objectifs de la Corée du Nord en tant qu'Etat.

L'engin est "une bombe thermonucléaire d'une très grande puissance fabriquée par nos efforts et notre technologie", ajoute KCNA.

Pyongyang vient de menacer de tirer des missiles près de l'île de Guam, territoire américain dans l'océan Pacifique, et a lancé la semaine dernière un missile de portée intermédiaire qui s'est abîmé dans le Pacifique après avoir survolé le Japon.

Le président Trump s'est entretenu deux fois avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, mais n'a pas parlé au président sud-coréen, Moon Jae-in, auquel il a reproché, dans un tweet, de mener avec son voisin du Nord une politique "d'apaisement" vouée à l'échec.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL