Snooze, le bouton Facebook pour mettre en veilleuse ses "amis"

Marie-Ange Beliveau
Septembre 18, 2017

À chaque utilisateur de Facebook, les mêmes archétypes d'amis: la nouvelle maman et son nouveau-né hyper-connectés, le militant un peu (trop) engagé ou encore celui qui commente tout et n'importe quoi à base de commentaires pseudo-humoristiques. Le tout, en masquant temporairement leurs publications, pendant 24 heures, une semaine ou un mois.

L'option fonctionne également pour les pages ou les groupes.

Comment mettre un ami en sourdine sur Facebook sans pour autant le retirer de votre liste de contacts et risquer la brouille?

Darmanin vante des mesures qui rapporteraient "un 13ème mois aux Français"
Alors que le budget 2018 , désormais bouclé, sera présenté le 27 septembre, Gérald Darmanin précise aussi que le gouvernement s'attachera à baisser le déficit public.

Nike lève le voile sur ses nouveaux maillots connectés
Smith étaient ainsi de la partie, tout comme le grand espoir tricolore Frank Ntilikina, drafté en 8e position par les Knicks. La NBA a ensuite ponctué sa présentation impressionnante par un mini-concert du très remuant rappeur Travis Scott.

La carte de l'ARCEP qui dévoile la vraie couverture réseau des opérateurs
Comme attendue, elle est désormais étendue à l'ensemble du territoire de la France métropolitaine et " permettra de mieux refléter la réalité vécue par les utilisateurs ".

Selon les premières informations divulguées par le site Techcrunch, cette nouvelle fonctionnalité se présenterait sous la forme d'un bouton baptisé "Snooze" et permettrait donc de prendre un peu de distance avec certains avant de couper les ponts avec eux définitivement. Pour le moment, elle n'est disponible qu'outre-Atlantique et uniquement sur la version PC de Facebook.

Ce n'est pas la première fois que Facebook tente de mettre en place un tel système.

En 2012, Facebook avait déjà introduit un bouton qui permettait aux utilisateurs du réseau social de "voir moins" les publications d'une personne ou d'une page, ce qui devait se traduire par un meilleur contrôle des contenus qui apparaissaient sur leurs fils d'actualité. Puis, elle avait été remplacée par le bouton "Ne plus suivre".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL