Le préfet de l'Hérault dénonce les nouvelles affiches du maire de Béziers

Vanessa Beaulieu
Septembre 19, 2017

Un visuel imaginé en mairie de Béziers pour dénoncer les annonces gouvernementales concernant la baisse des dotations aux collectivités locales ou à la forte diminution des emplois aidés.

Robert Ménard est habitué des campagnes provocatrices. Elle exalte la violence et la haine, a t-il écrit. Par son graphisme, elle rappelle les propagandes d'un autre temps qui ont fini dans les poubelles de l'Histoire.

Déjà épinglé à de nombreuses reprises pour ses initiatives controversées, le maire de Béziers revient au premier plan de l'actualité pour une campagne d'affichage très explicite et jugée "scandaleuse" par la préfecture.

Une affiche "scandaleuse" pour le préfet de l'Hérault Pierre Pouëssel qui a réagi lundi 18 septembre, a rapporté France Bleu Hérault. En octobre 2016 encore, la ville avait placarder des affiches anti-migrants portant le slogan: "Ca y est, ils arrivent". En bref, elle contient tous les ingrédients d'un populisme de caniveau que le maire de Béziers cultive sans vergogne. Mais c'est plutôt le dessin qui l'accompagne qui fait polémique. "Les migrants dans notre centre-ville ". Dessus, on y voit un homme en costume cravate en train d'étrangler une femme blonde, à l'agonie.

Les magasins Toys'R'Us se déclarent en faillite à trois mois de Noël
Les représentants de Toys "R" Us se sont présentés tard lundi devant un tribunal de Richmond, en Virginie. C'est un gros coup dur que subit le géant américain de la distribution de jouets Toys'R'Us.

Les juges de ligne remplacés au Masters Next Gen — Divers
L'arbitre de chaise restera quant à lui sur le terrain, et sera le seul à juger du reste du match (comportements.). Le système "Hawk-Eye Live" est présentement utilisé lors des contestations des joueurs à tous les tournois.

Convertisseur catalytique Spectra
La marque a un nom reconnu et une bonne réputation si vous songez à remplacer le convertisseur. Tout le monde doit jouer son rôle pour assurer que la grande catastrophe est atténuée.

"Affiche populiste? Oui je m'occupe du peuple".

Mais ce n'est pas tout.

Et quand le représentant de l'État l'accuse de populisme, le maire de Béziers se défend: "Oui, je m'occupe du peuple". Jusqu'à quand l'Etat laissera t-il passer de telles revendications?

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL