Savoie : 4 ânes sauvagement abattus

Vanessa Beaulieu
Septembre 19, 2017

La propriétaire d'un troupeau d'ânes, qui proposait depuis deux ans des randonnées à dos de l'animal, a vu son troupeau décimé par les tirs d'un chasseur.

Quatre des cinq ânes que possédaient la petite entreprise aurait été tués par un chasseur dimanche dernier. Deux ânes sont morts sur le coup, et deux autres ont été euthanasiés.

Trump et Xi d'accord pour "maximiser la pression"
Le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump ont évoqué la situation sur la péninsule coréenne lundi lors d'un entretien téléphonique, rapporte Chine nouvelle.

La Belgique en finale — Coupe Davis
Premièrement, Lille ayant déjà accueilli la demi-finale contre la Serbie, il serait sans doute sage de désigner un autre endroit. Puis Steve Darcis s'est chargé de donner la victoire à son équipe en s'imposant en 3 sets (6-4, 7-5, 6-2).

Affrontements entre policiers et étudiants à Abidjan — Côte d'Ivoire
Accusée à tord ou à raison d'être manipulée par l'opposition, la Fesci donne du fil à retordre aux différents pouvoirs qui se sont succédés en Côte d'Ivoire.

Selon la propriétaire des bêtes, Fanfan, Ulule, Moustique et Mistral sortaient d'un abri boisé lorsqu'un chasseur, placé au-dessus du pré, leur aurait tiré dessus à plusieurs reprises. "Et Ulule, qui était debout, mais blessé, que l'on pensait pouvoir sauver, avait en fait les deux antérieurs brisés; il a fallu aussi l'euthanasier". Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de ce drame et comprendre comment l'auteur présumé des coups de feu - un Suisse venu chasser avec l'association de chasse du secteur- a pu confondre le troupeau avec d'autres gibiers. Apparemment, le frère du tireur s'est présenté auprès de la propriétaire pour s'excuser sans expliquer les raisons de ce geste.

La fédération de chasse de Savoie a condamné l'attaque perpétrée. "Les 8000 chasseurs du département ne peuvent pas être considérés comme ce chasseur suisse". "Ce n'est pas un accident de chasse tellement ce geste est hors norme", s'est indigné son directeur. C'est un geste totalement incompréhensible, c'est très grave pour limage de la chasse en Savoie.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL