Butagaz se lance dans la fourniture de gaz et d'électricité aux particuliers

Aubin Brasseur
Septembre 21, 2017

Tous les Français (85% d'entre eux) connaissent les bouteilles de propane et butane distribuées par l'entreprise née en 1931. Et sa promesse est alléchante: des tarifs 10% moins chers en moyenne sur le prix du Kilo Watt par rapport aux tarifs réglementés, qui ont augmenté de 1,7% au mois d'août.

Butagaz annonce qu'il se lance dans la fourniture de gaz et d'électricité aux particuliers. Butagaz devient ainsi un concurrent direct d'EDF, d'Engie et des fournisseurs alternatifs tels Direct Energie ou Lampiris. Le groupe vise deux millions de clients à terme.

L'offre sera sans engagement et sans frais, promet l'enseigne. Le spécialiste français compte également miser sur ses 17 000 points de vente en France, qui lui assurent un réseau de proximité "sans égal" et un service clients "reconnu et réputé ".

70 CRS de la compagnie de Bastia se font porter pâle — Corse
La plupart des CRS ont ainsi choisi de consulter leur médecin pour obtenir un arrêt maladie, car ils n'ont pas le droit de grève. Les secrétaires généraux des syndicats sont reçus, en ce moment, au ministère de l'Intérieur.

Attentat de Nice. Accusée de diffamation par Cazeneuve, la policière relaxée
Sandra Bertin avait notamment déclaré avoir été "harcelée" par le ministère de l'Intérieur lors de la rédaction de son rapport. Elle avait alors accusé l'ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve de pressions dans "le Journal du Dimanche".

L'ONU : l'embarrassant lapsus de Macron sur la "sortie de l'état de droit"
Devant les Français de New York le 20 septembre, Emmanuel Macron rappelait les grandes lignes de sa politique à moyen terme.

En se rapprochant de Gaz européen en début d'année, Butagaz avait pénétré le marché " professionnel " du gaz naturel, puis celui de l'électricité en juin dernier, toujours sous la marque Gaz européen.

Désormais, outre le GPL liquéfié en bouteilles ou en citernes et le gaz naturel, c'est sous la marque Butagaz qu'il leur proposera à compter du 1er octobre prochain de l'électricité, mais aussi des granulés de bois. Mais " l'offre reste très parcellaire", observe Emmanuel Trivin.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL