Ce jour ou l'Olympique Lyonnais a refusé Cristiano Ronaldo — Mercato

Thibaut Duval
Septembre 21, 2017

Interviewé dimanche dans l'émission J+1 sur Canal+, Tony Vairelles, ancien attaquant de Lyon, a assuré que le club français a refusé un échange avec le Sporting Portugal dans lequel évoluait un certain Cristiano Ronaldo en 2002. C'était en 2002. Il était encore jeune (17 ans, ndlr).

L'improbable anecdote a certes beaucoup tourné depuis octobre 2012 et une interview (assez mythique) de Tony Vairelles dans So Foot. La saison d'après l'attaquant portugais est transféré à Manchester United.

Cavani-Neymar : le PSG a répondu à l'OM
L'Olympique de Marseille s'est moqué, quatre jours plus tard, du fameux penalty gate du PSG , créé par l'embrouille entre Cavani et Neymar lors du dernier match face à Lyon . "Non. c'est toi!", a en effet twitté le compte officiel de l'Olympique de Marseille , en montrant une photo de Florian Thauvin et Maxime Lopez en pleine accolade.

Une jeune réfugiée trouve 14.000 euros et les rend à sa propriétaire !
Ce type de situation extraordinaire se produit de temps en temps dans l'histoire d'un pays et les dirigeants doivent agir. Alors que la police n'arrive pas à retrouver l'argent, la chance va tourner en faveur de la septuagénaire.

Berlin dément favoriser une fusion de Commerzbank avec BNP Paribas
Mercredi, Reteurs révélait que la banque italienne UniCredit avait exprimé son intérêt pour le groupe bancaire allemand. Contacté, BNP Paribas ne fait aucun commentaire.

"Ils avaient proposé un échange avec Ronaldo et un autre joueur, qui venaient en prêt à Lyon, contre mon arrivée au Sporting Lisbonne, a raconté Vairelles bien placé pour connaître ce dossier gardé bien secret depuis. C'est comme ça. C'est une petite anecdote rigolote", a souligné celui qui est désormais consultant pour Girondins TV. Mais la perspective d'un quatuor offensif Ronaldo-Anderson-Govou-Juninho n'a pas convaincu Jean-Michel Aulas, qui a refusé cette transaction. Quatre ballons d'or plus tard, l'histoire a de quoi nourrir des regrets du côté lyonnais...

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL