Lutte contre le piratage: accord inédit entre Google et l'audiovisuel français

Marie-Ange Beliveau
Septembre 21, 2017

YouTube et les acteurs de l'audiovisuel en France viennent de trouver un accord pour lutter contre le piratage. Cet accord a été fait afin de faciliter la suppression des contenus vidéos piratées sur Youtube.

L'accord signé entre la plateforme vidéo de Google et l'ALPA - Association française de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle - prévoit une meilleure réponse aux demandes de blocage des vidéos enfreignant la loi sur le droit d'auteur.

L'accord porte également sur un soutien financier de Google à l'association anti-piratage, et un accompagnement d'ayants droit avec des formations.

"Nous ne souhaitons pas que les fraudeurs utilisent nos plateformes au détriment des créateurs", a souligné pour Google Carlo D'Asaro Biondo, président du géant américain en charge des partenariats pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique.

Après son abandon à l'OM, Bielsa ne recommencera pas — Lille
Une victoire en 6 journées de championnat, quelques choix critiqués, des tensions annoncées en interne... Son départ de l'OM avait marqué les esprits, mais Marcelo Bielsa l'assure: cela ne se reproduira pas.

4 régions marocaines sortent du lot — Croissance
Les autres régions présentent des taux de croissance entre 2,2% (région de Rabat-Salé-Kénitra) et -0,1% (région de Fès- Meknès). Suivent Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,7%), Fès-Meknès (11,3%), Marrakech-Safi (11,1%) et Souss-Massa (7,1%).

Allocation adulte handicapé : revalorisation à 860 euros en novembre 2018
L'AAH fera par ailleurs l'objet de revalorisations "à hauteur de l'inflation" en avril 2018 et 2019, a précisé M. Elle est actuellement de 810 euros pour une personne seule, et bénéficie à près d'un million de personnes .

"La lutte contre le piratage est le grand défi de ce début de siècle dans la sphère culturelle", a souligné la ministre. " La traduction concrète de cet accord doit être définie en plein accord avec l'ensemble des ayants droit" a poliment expliqué la ministre.

La riposte graduée fait également l'objet d'une étude juridique lancée par Hadopi (la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet), a indiqué Françoise Nyssen.

A savoir qu'en 2016, d'après une étude du cabinet EY publiée en février, il y avait 13 millions de vidéos piratées en France, ce qui signifie qu'il y avait une perte de 1,35 milliard d'euros.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL