Trump vise trois autres pays dans un nouveau décret sur l'immigration

Aubin Brasseur
Septembre 25, 2017

Ces nouvelles restrictions, dont l'entrée en vigueur est fixée au 18 octobre, résultent d'un examen du texte initial qui arrivait à échéance dimanche et qui avait été remis en question par plusieurs tribunaux fédéraux. Sur six pays, l'Iran, la Libye, la Somalie, la Syrie et le Yémen restent sur la liste, tandis que le Soudan a été retiré. "Rendre l'Amérique sûre est ma priorité numéro un".

Le président américain avait soutenu début 2017 avoir besoin d'une période de 90 jours d'interdiction d'arrivée des ressortissants de six pays musulmans (Syrie, Libye, Iran, Soudan, Somalie et Yémen), ainsi que de 120 jours d'interdiction des réfugiés du monde entier, afin de mettre en place des nouveaux filtres d'admission. "Nous n'accepterons pas dans notre pays ceux que nous n'aurons pas pu contrôler de manière sûre", a déclaré Donald Trump sur Twitter après la publication du texte. Les citoyens irakiens, visés par une première version du décret, en janvier, puis retirés en mars, feront l'objet de contrôles accrus, précise la Maison blanche.

Les neuf sages de la plus haute instance judiciaire américaine doivent examiner sur le fond la plus controversée des mesures du président républicain le 10 octobre. Dimanche, le président américain avait estimé devant des journalistes: "Le plus strict sera le mieux".

Naples en direct: Spal
Juste avant la pause, l'Italien a profité d'une incompréhension dans la défense de l'Udinese pour s'offrir un doublé. Le cauchemar continue pour l'équipe de Luigi Delneri, qui enregistre sa cinquième défaite en six matches.

Gérone v Barça : 0-3, Un belle série qui continue
L'Atletico Madrid (2è, 14 pts) et Séville (3è, 13 pts) complètent le podium, devant le Real Madrid (4è, 11 pts). S'il marque moins en ce début de saison, Luis Suarez continue son impressionnante collection d'adversaires.

Quand Thiago Silva prévient la taupe du vestiaire — PSG
C'est vrai qu'ici, c'est un peu plus difficile pour que ça reste entre nous, a avoué le capitaine parisien, selon Culture PSG. Mais c'était vraiment difficile, avec une équipe de Montpellier qui a su très bien défendre, et contrer quand il le fallait.

L'imposition de l'interdiction de voyage sur la Corée du Nord fait suite à une restriction de voyage dans le pays communiste pour les personnes de nationalité américaine, mesure appliquée depuis le 1er septembre dans le sillage du décès d'un étudiant américain après avoir été détenu à Pyongyang et libéré dans le coma.

L'Irak, dont le niveau de vérification est pourtant très faible, n'a pas été inclus car c'est un allié proche qui accueille un nombre important de militaires et de civils, a-t-il souligné. "L'objectif est de protéger les Américains jusqu'à ce que les gouvernements étrangers se plient à nos demandes et ne posent plus de risques pour la sécurité des Etats-Unis", a expliqué Miles Taylor, conseiller du ministre de la sécurité intérieure.

Selon des responsables gouvernementaux, l'ajout de la Corée du nord et du Venezuela montre que les restrictions ont été décidées sur des questions de sécurité et que le décret ne visait pas expressément les musulmans, comme l'ont affirmé ses détracteurs. "L'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de la Corée du Nord en tant qu'immigrants et non-immigrants est suspendue par la présente". Pyongyang n'a pas de relations diplomatiques avec Washington.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL