Première opération mondiale robotisée sur un enfant au CHU d'Amiens

Henri Michaux
Octobre 11, 2017

" Il s'agit de deux premières en une".

"Un modèle de la colonne vertébrale de l'enfant a été imprimé en 3D, puis intégré à un mannequin à taille réelle, ce qui leur a permis de se préparer dans un bloc opératoire simulé avec le robot".

Un enfant atteint d'une scoliose grave a bénéficié fin septembre à Amiens d'une technique opératoire inédite dans le monde, grâce à la pose robotisée de vis dans le bassin après plusieurs simulations sur un mannequin, a annoncé lundi l'équipe chirurgicale. "La perspective de formalisation d'un protocole pourrait bientôt permettre à d'autres centres cette prise en charge de leurs patients, et d'être formés à ces techniques à SimUsanté", ajoute le CHU d'Amiens.

Grâce à l'utilisation du robot chirurgical Rosa, les vis ont pu être fixées dans le sacrum.

"Cette chirurgie robotisée préparée depuis 1 an, a été intégralement répétée dans le centre de simulation SimUsanté®, une première mondiale également possible grâce aux outils innovants disponibles au CHU Amiens-Picardie" fait savoir l'établissement.

Marlène Schiappa ne "supporte" pas la une des Inrocks avec Bertrand Cantat
Un choix éditorial qui ne passe pas du tout du côté de Marlène Schiappa . Dans les colonnes des Inrocks , Bertrand Cantat .

God Eater 3 annoncé par Bandai Namco
En attendant, vous avez également la bande-annonce nippone ainsi qu'une galerie d'images ci-dessous. Plusieurs années se sont écoulées depuis la dernière bataille.

Créteil. Il tente de défenestrer son ex-femme du 8ème étage
Cette dernière serait ainsi arrivée à temps pour empêcher l'homme en colère de jeter son ex-compagne du haut du 8e étage. Comme le relate la version en ligne du Parisien , le couple était en instance de divorce depuis quelques mois.

Le but: permettre à Louis, âgé de 6 ans, souffrant d'une amyotrophie spinale génétique et allongé en permanence depuis six mois, de pouvoir s'asseoir à nouveau, de mieux respirer, mieux manger et de retrouver une vie sociale. Le robot aide en effet le chirurgien à avoir une visée extrêmement précise " indique le communiqué de presse.

L'équipe d'une quinzaine de personnes a préparé l'opération pendant un an.

"Il s'agissait de poser des vis dans le bassin et des crochets en haut du dos, reliés par des tiges pour redresser l'enfant". Cet établissement était le terrain idéal pour mener une telle intervention en raison de son équipement: il compte trois robots, dont un dédié à la simulation. Outre les chirurgiens orthopédiques, le docteur François Deroussen et le professeur Richard Gouron, un neurochirurgien, le docteur Michel Lefranc a assuré une "complémentarité, la double compétence et double expertise, essentielles dans la réussite de ce projet ".

Louis est à présent en convalescence dans le service de Médecine Physique et de Réadaptation pédiatrique (MPR) du CHU Amiens-Picardie. "La pose des vis de sept millimètres de diamètre dans un couloir osseux de huit millimètres à proximité des racines nerveuses reste très complexe et rare, elles sont volumineuses au regard de la petite taille des os de l'enfant", explique Richard Gouron, chef de service de chirurgie de l'enfant, interrogé par France Bleu. "Fort de ce succès, quatre autres jeunes patients sont d'ores et déjà programmés, pour bénéficier de ce nouveau type de chirurgie".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL