Après le diesel, Hidalgo veut interdire l'essence à Paris

Aubin Brasseur
Octobre 12, 2017

La mairie de Paris lance de nouveau un pavé dans la mare en matière de circulation automobile. Après avoir annoncé la fin des voitures roulant au diesel en 2024, Anne Hidalgo a fait de même pour les voitures à essence, repoussant l'échéance à 2030. Selon une indiscrétion de Franceinfo, la mairie veut interdire les voitures à essence en ville en 2030. "C'est en comité de pilotage du plan climat de la Ville, mercredi 11 octobre, que les 70 représentants des différents groupes politiques ont découvert la mesure", explique le site, qui rappelle que Paris s'est engagé, pendant la COP21, à être neutre en carbone d'ici 2050.

Affaire de Saint-Etienne-du-Rouvray : une femme en garde à vue
Le 26 juillet 2016, le père Jacques Hamel, prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), était égorgé dans son église par deux jihadistes, Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche.

ATP - Divers : Fabio Fognini va être mis à l'épreuve pendant deux ans
Au moment de cet incident, Fabio Fognini avait dû s'acquitter d'une amende de 24000$ (soit environ 20269€). L'Italien reste confiant quant au fait qu'il sera en mesure de respecter cette mise à l'épreuve.

Comment Nicolas Hulot veut financer "la préservation de la biodiversité"
En pleine guerre des prix dans l'agriculture , le ministre de la Transition écologique et solidaire jette un pavé dans la marre. Centres commerciaux, bureaux, logement: chaque année, le béton avale les terres agricoles.

Toujours selon Franceinfo, les services d'Anne Hidalgo ne verraient pas de difficulté importante à la mise en place de cette mesure, arguant que "plus de 60% des Parisiens n'ont pas de voiture". Le sort des banlieusards est lui moins enviable, en particulier ceux qui utilisent une voiture pour leurs déplacements intra-muros. Le plan parie sur les voitures électriques et les transports en commun amenés à se développer et se multiplier avec le Grand Paris. Le plan climat doit encore être étudié avec l'ensemble des mairies d'arrondissement début novembre, avant d'être présenté et débattu au Conseil de Paris, aux alentours du 20 novembre.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL