La chaîne Gulli arrête de diffuser des spectacles avec des animaux sauvages

Marcel Micheaux
Octobre 12, 2017

La chaîne Gulli s'est engagée à ne plus diffuser de spectacles avec des animaux sauvages.

C'est une petite révolution.

Elle fait une croix sur le Festival de Monte-Carlo et les cirques Bouglione ou Gruss. Des éléphants et des lions sur la chaîne des enfants, oui, mais pas dans n'importe quelles conditions. Pas élevés à l'ombre des chapiteaux, dans leurs cages, et dressés à se lever sur leurs pattes arrière devant d'énormes flashs sur la piste aux étoiles.

Porto : Aboubakar blindé et racheté à 100%
Auteur de huit buts en huit matches joués avec Porto depuis le début de la saison, Vincent Aboubakar est en pleine forme. Un temps dans le viseur de l'OM l'été dernier, le joueur de 25 ans a ainsi prolongé avec les Dragons jusqu'en 2021.

OL : Quand Zinédine Zidane accélère le mercato lyonnais
Mariano a pris le poste vacant d'attaquant de l'Olympique Lyonnais en signant dans le Rhône l'été dernier. Une nouvelle carrière qui débute pour l'attaquant originaire de la République Dominicaine.

Sanchez et Özil vendus cet hiver — Arsenal
Arrivé en 2013 en provenance du Real Madrid Mesut Özil arrive en fin de contrat en juin prochain. Le nom d'Alexis Sanchez revient avec insistance du côté du PSG pour le futur mercato hivernal.

Mardi, la chaîne pour enfants Gulli a annoncé qu'elle ne diffusera plus de spectacles avec des animaux sauvages, notamment certains cirques, au nom de la lutte contre la souffrance animale. "La joie des enfants ne doit pas passer par la souffrance animale", a déclaré Caroline Cochaux, directrice déléguée du Pôle TV de Lagardère Active à l'AFP.

Cette décision de Gulli concerne également les autres chaînes du groupe en France (Tiji, Canal J et la Chaîne du Père Noël) et à l'international (Gulli Girl en Russie, GulliAfrica, Gulli Bil Arabi). Plusieurs villes ont à leur tour interdit l'installation sur leur commune de cirques possédant des animaux sauvages.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL