L'action plonge de 22% à Tokyo — Scandale Kobe Steel

Aubin Brasseur
Octobre 12, 2017

L'action du sidérurgiste japonais Kobe Steel a plongé mardi de 22 %, le maximum autorisé ce jour pour ce titre à la Bourse de Tokyo, après que la direction a reconnu des manipulations de données sur ses produits en aluminium et cuivre. De l'aluminium de Kobe Steel a été employé pour des portières et capots de véhicules et nous sommes en train de vérifier l'impact potentiel sachant que la qualité de l'aluminium peut jouer sur la sécurité des piétons " en cas de collision, a expliqué un porte-parole de Nissan. Les clients de Kobe Steel vont a présent devoir identifier les pièces utilisées avec ces métaux et s'assurer qu'elles ne représentent aucun danger. Misubishi Motors, Subaru et Mazda auraient aussi utilisé de l'aluminium incriminé. L'enquête menée par Kobe Steel a pour le moment révélé que les spécifications techniques ont été maquillées pour environ 19.300 tonnes de produits en aluminium, 2.200 tonnes de produits en cuivre et 19.400 unités en aluminium moulé et forgé qui ont été expédiées aux clients entre septembre 2016 et août 2017. Ainsi le sidérurgiste Kobe Steel aurait livré aux entreprises japonaises des produits dont les caractéristiques techniques sont falsifiées.

En plus des constructeurs d'automobiles, de très nombreux industriels et produits sont concernés.

FAF: Lucas Alcaraz aurait été limogé
Nommé par Kheireddine Zetchi dans la foulée de son arrivée à la tête de la FAF, Lucas Alcaraz était supposé incarner un changement de logiciel de jeu pour les Fennecs, le plus souvent dirigés par des techniciens issus de l'école de formation française.

Toshiba annonce une batterie à charge ultra-rapide pour 2019
C'est ce matériau qui stocke deux fois plus d'ions lithium par unité de surface qu'une anode classique en graphite. C'est aussi l'oxyde de titane-niobium qui permet de recharger près de quatre fois plus vite la batterie.

Nintendo pourrait bientôt sortir une GameBoy Mini
Contacté par Kotaku , Nintendo n'a pas souhaité commenter l'information et n'a pas confirmé être à l'origine de ce projet. En à peine quelques jours, c'est 360.000 exemplaires de la SNES Classic Mini qui ont été vendus au Japon.

Si Kobe Steel s'est gardé de nommer ces dernières, la presse a avancé les noms de Toyota, Mitsubishi Heavy Industries (MHI) pour son avion régional MRJ et de plusieurs autres industriels. Les conséquences de ce scandale sur les comptes de Kobe Steel restent inconnues, mais le groupe subit déjà la sanction des marchés.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL