Une famille d'américains otage des talibans depuis 2012 libérée

Vanessa Beaulieu
Octobre 12, 2017

Il s'agit de l'Américaine Caitlan Coleman et de son mari canadien Joshua Boyle, ainsi que de leurs trois enfants nés au cours de cinq années de captivité.

Il a fait l'éloge de la coopération du Pakistan, affirmant que c'est "un signe qu'il respecte les souhaits de l'Amérique de faire plus pour assurer la sécurité dans la région".

Le couple nord-américain avait été capturé en 2012 en Afghanistan lors d'un voyage touristique et retenu en otage depuis par les talibans.

IPhone 8 Plus : Apple enquête sur les gonflements de batteries
C'est une tradition, après un lancement d'iPhone vient désormais presque toujours "l'affaire" qui l'accompagne. Pas de quoi paniquer cependant et lancer le hashtag #BatteryGate pour le moment.

La chaîne Gulli arrête de diffuser des spectacles avec des animaux sauvages
Plusieurs villes ont à leur tour interdit l'installation sur leur commune de cirques possédant des animaux sauvages. Des éléphants et des lions sur la chaîne des enfants, oui, mais pas dans n'importe quelles conditions.

Enquête ouverte contre Nasser al-Khelaïfi — FIFA
L'ex-secrétaire général de la FIFA est aussi poursuivi pour avoir reçu d'autres pots-de-vin de la part d'un homme d'affaires " dans le domaine des droits sportifs " pour les Coupes du monde 2018, 2022, 2026 et 2030.

"Hier (mercredi), le gouvernement américain, en coordination avec le gouvernement pakistanais, a obtenu la libération de la famille Boyle-Coleman", s'est félicité Donald Trump dans un communiqué.

Les parents de Caitlan Coleman, avaient pour leur part appelé mi-2016 dans un message vidéo les talibans à libérer la famille.

" [Le succès de l'opération] souligne l'importance d'un partage en temps et en heure de l'information et l'engagement continu du Pakistan à combattre cette menace grâce à la coopération entre les deux forces contre un ennemi commun". "C'est un moment positif dans la relation de notre pays avec le Pakistan".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL