Le PCF demande la démission d'un adjoint après des propos sexistes — Montauban

Vanessa Beaulieu
Octobre 13, 2017

Si Philippe Fasan, adjoint au maire de Montauban (Tarn-et-Garonne), n'a pas daigné s'excuser après ses propos sexistes tenus sur sa page Facebook, il a tout de même retiré le post depuis. "Alors que 123 femmes sont mortes en 2016 sous les coups de leurs conjoints, que le sexisme ordinaire se propage dans toutes les strates de la société, il n'y pas de places pour la tolérance à l'égard de ceux qui s'expriment de telle manière", estime Thomas Portes, porte-parole du PCF du Tarn-et-Garonne, qui demande à la maire de Montauban de "prendre ses responsabilités dans les plus brefs délais" et de virer Philippe Fasan. Contacté par France 3 Occitanie qui a révélé l'information, l'élu a tenté de se défendre: "C'est une citation".

Face à la polémique, le Parti communiste du Tarn-et-Garonne a demandé la démission de l'élu. La phrase est entre guillemets. Cette blague sexiste a été publiée par Philippe Fasan, adjoint LR à la mairie de Montauban, sur son propre compte Facebook.

Stranger Things : un ultime trailer efficace juste avant la saison 2
Les initiatives autour de Stranger Things se multiplient. L'action sera très précisément ancrée à l'automne 1984. Allez plus que 14 jours, courage!

"Je ne m'attends pas à un retour chaleureux à Lyon" — Ghezzal
Un débat, en réalité, sur les choses sur lesquelles il doit progresser, a expliqué Leonardo Jardim à Nice Matin . Notons enfin qu'en cinq rencontres de Ligue 1, Rachid Ghezzal a inscrit un but face à Lille (victoire 4-0).

Le timbre pourrait encore augmenter en 2018
Pourquoi cette hausse de 5 %? Or, l'Arcep a, dans un grand anonymat, adopté une nouvelle "règle de comptabilité réglementaire". Selon le journal Les Échos , le prix du timbre devrait en 2018 augmenter plus qu'initialement prévu.

Pour eux, il s'agit d'une "véritable diatribe où se mêlent sexisme, misogynie et propos rétrogrades et dégradants". Pour moi Facebook est un espace de liberté et d'expression où l'on peut rire et s'exprimer. Ce n'est pas le cas pour tout le monde et je le regrette. "Je suis offensé. Je suis blessé", a-t-il confié.

"Comment Brigitte Barèges, qui en tant qu'avocate, avait fait une priorité du combat contre les violences faites aux femmes et aux enfants, peut-elle accepter qu'un membre de sa majorité profère de tels propos?" La démission d'un élu local doit émaner de l'élu lui-même et prend la forme d'une lettre adressée au préfet du département.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL