Soupçons de détournements de fonds au Sénat : l'enquête édifiante d'"Envoyé spécial"

Vanessa Beaulieu
Octobre 13, 2017

"C'est un scandale!", "Quelle audace!". Ce jeudi, Envoyé Spécial diffusait sur France 2 une enquête sur l'affaire dite des "caisses occultes du Sénat", au sujet de laquelle la justice est saisie. L'émission s'intéressait notamment aux détournements de fonds au Sénat qui aurait duré de 2002 à 2014. Lors de l'enquête d'"Envoyé Spécial" hier, un journaliste de France 2 est parti à la rencontre de l'ancien sénateur de droite pour l'interroger à ce sujet lors d'un banquet républicain dans sa ville.

Jean-Claude Gaudin répond alors, "il y avait peut-être des habitudes" mais qu'il y avait mis fin lorsqu'il était président de groupe au Sénat en 2014.

Audrey Azoulay élue directrice générale de l'Unesco
Mais pourtant, sa candidature, remise in-extremis avant la date butoir du 15 mars dernier, aurait été poussée par François Hollande, alors président de la République française.

Son amitié secrète avec Jean Rochefort — Mylène Farmer
Elle revient par la suite sur sa rencontre avec Jean Rochefort qui a visiblement été un bouleversement dans sa vie. Respirer votre rire est un médicament , se taire et vous écouter un voyage, entendre vos silences un pèlerinage.

Secret Story : les nouveaux candidats arrivent enfin !
Ces derniers ont reçu comme consigne de ne buzzer aucun secret appartenant à leurs camarades. Benjamin n'a presque plus de secrets pour vous.

Il garde néanmoins beaucoup moins son calme lorsque le journaliste lui demande s'il a lui même perçu certains de ces chèques: " Mais qu'est ce que vous venez me dire? Sous l'autorité du président Larcher, tout a été clair, transparent. Mais vous n'avez pas honte de me dire ça? Le Sénat s'est toujours très bien comporté. Michel Talgorn, ancien inspecteur des impôts travaillant au Sénat depuis 1982 où il a été en charge des comptes financiers du groupe UMP, et François Thual, spécialiste de géopolitique en charge des questions financières et ancien conseiller du président du Sénat Gérard Larcher (LR), prennent la parole. Parmi eux Jean-Claude Guéant, mais aussi le maire de Toulon Hubert Falco, qui aurait perçu 8.000 euros par trimestre entre 2012 et 2013 ou encore Henri de Raincourt qui a même présidé l'association.

Parmi les sénateurs qui auraient bénéficié de ce montage financier juteux, un certain François Fillon.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL