Une fillette de 5 ans s'apprête à être ménopausée — Australie

Henri Michaux
Octobre 16, 2017

Emily Dover a seulement 5 ans. La fillette dégage en outre une forte odeur corporelle. Emily est atteinte par la maladie d'Addison entraînant une destruction progressive des glandes surrénales qui ne sont plus dans la capacité d'assurer avec une efficacité normale la synthèse habituelle de deux hormones (la cortisol et l'aldostérone) avec un impact sur le fonctionnement normal du corps. Très jeune déjà, ses parents ont su qu'elle n'était pas comme les autres: "C'est difficile de lui expliquer", reconnait sa maman. Cela peut paraître insolite mais elle a pris pas moins de quatre centimètres en sept jours lorsqu'elle n'avait que quatre semaines: une croissance, pour le moins, hallucinante! La fillette a connu ses premières poussées d'acné et a vu ses seins se former à 2 ans. À quatre mois seulement, elle faisait la taille d'un enfant d'un an. Elle a eu ses règles deux ans plus tard, avant de développer une pilosité excessive sur ses bras, son dos et son sexe. En plus de cette puberté prématurée, Emily est atteinte de problèmes sensoriels, d'anxiété, de troubles du spectre de l'autisme et d'insuffisance surrénalienne. Des médecins hésitants durant des années ont fini par diagnostiquer chez la fillette la maladie car elle présente tous les symptômes.

Adjani dénonce des méthodes françaises ''autrement sournoies — Harcèlement sexuel
Le producteur américain, accusé de viols par cinq actrices, pourrait perdre ses 81 oscars, et l'Élysée a confirmé qu'il pourrait lui retirer sa Légion d'honneur remise en 2012.

Première grande interview TV pour Macron
Mais depuis cet été sa popularité a lourdement chuté, passant de 60% d'approbation en juin à 44% en octobre, selon le baromètre Ifop/Fiducial.

Mondial U17 : ces sept Nigériens nés tous un premier janvier intriguent !
Une polémique qui n'est pas sans rappeler celle survenue lors de la Coupe d'Afrique des Nations des cadets en 2017 à Madagascar. Le Mena a perdu son match sur la première période avec des réalisations de Lincoln (4è) et Brenner (34è).

Un traitement va être administré à la petit Emily. Elle va bientôt recevoir un traitement pour corriger le déséquilibre hormonal dont elle souffre. Les parents, pour faire face au coût élevé du traitement, ont eu recours au financement participatif qui, nous l'espérons, tiendra toutes ses promesses pour payer des injections de 1 200 euros chacune.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL