Les 3 grands fabricants français mis à l'amende — Cartel du lino

Aubin Brasseur
Octobre 19, 2017

Le cartel, initié dans les années 1990, a duré jusqu'en 2011.

L'Autorité de la concurrence a condamné jeudi les trois principaux fabricants de revêtements de sol en PVC en France à une amende de 302 millions d'euros, dont 165 millions d'euros pour le seul groupe Tarkett, pour s'être entendus sur leurs prix de vente pendant une dizaine d'années au sein d'un cartel.

"Les pratiques sanctionnées étaient limitées au marché français", a réagi Tarkett dans un communiqué. Le directeur général de Tarkett, pour sa part, explique qu'il y avait "un accord selon lequel il ne fallait pas aller en dessous de ces prix planchers, ces derniers étant peu ou prou équivalents entre Forbo, Gerflor et Tarkett". Les trois fabricants ont commencé par échanger "des informations très précises" sur leurs parts de marché et leurs prévisions commerciales "en marge des réunions officielles du SFEC", leur syndicat professionnel.

La comédienne Danielle Darieux est décédée
En 2003 , seule en scène, elle crée " Oscar et la dame rose " d'Eric-Emmanuel Schmitt, qui lui vaut un Molière. Plus récemment, on l'avait vu dans 8 Femmes de François Ozon ou encore Nouvelle chance d'Anne Fontaine.

Essoufflement de la contestation en régions — Code du travail
Mais, à l'exception de quelques lignes Intercités et TER, peu de perturbations sont à prévoir. Les autres organisations syndicales ne se sont pas jointes à l'appel.

Foot: Rabah Madjer (58 ans) a été nommé sélectionneur de l'Algérie
Sa dernière expérience d'entraîneur date de 2006 quand il a brièvement entraîné l'équipe d'Al-Rayyan ( Qatar ). C'est bien l'Algérie, ça: on va chercher quelqu'un qui n'a pas entraîné depuis plus de dix ans.

Entre ces réunions, les dirigeants "échangeaient des données complémentaires" via "neuf lignes téléphoniques dédiées afin de discuter en toute discrétion".

Un palier supplémentaire a été franchi en 2002, avec "une charte interdisant à chaque entreprise de communiquer sur les performances environnementales individuelles de ses produits", le document visant explicitement à éviter ce qu'il décrit comme un "dangereux marketing vert". Des pratiques condamnées par l'Autorité de la concurrence, qui a pris en compte " leur caractère massif" et leur durée.

Le groupe, qui avait déjà provisionné 150 millions d'euros en juillet, "comptabilisera une charge additionnelle de 15 millions au quatrième trimestre" et assure qu'il "va renforcer son programme de conformité existant". "Ni les entreprises, ni le syndicat n'ont contesté les faits", ajoute le gendarme de la concurrence. Cet élément exceptionnel "ne remet pas en cause les objectifs financiers du plan stratégique 2020, ni la capacité du groupe à respecter ses engagements financiers", a précisé Tarkett dans son communiqué.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL