"L'apparition de milices résulte des casses de l'opposition" — Yark Damehane

Vanessa Beaulieu
Octobre 20, 2017

Dans la capitale Lomé, le gouvernement dénombrait, mercredi, en fin de journée "un mort et plusieurs blessés par balle", ainsi qu'une soixantaine de personnes interpellées.

Mardi déjà, Sokodé, fief du Parti National Panafricain (PNP, opposition) s'était embrasé après l'arrestation d'un imam proche du PNP.

La situation restait très tendue mercredi soir dans les deux villes, quadrillées par un impressionnant dispositif des forces de sécurité, selon plusieurs témoignages et des correspondants de l'AFP à Lomé.

Dans d'autres quartiers comme Amoutivé, des équipes de nettoyage continuaient à libérer les voies des restes de barricades ou carcasses de voitures incendiées la veille. La constitution togolaise de 1992 a été modifiée à de nombreuses reprises pour maintenir Eyadéma Gnassingbé au pouvoir, puis pour faciliter l'accès de l'actuel chef d'Eta à la mort de son père en 2005.

"Nous sommes décidés à aller jusqu'au bout".

Des manifestants à mains nues noyés sous une neige de gaz lacrymogène et de fumée de coups de feu à balles réelles et blanches sont considérés comme des "terroristes" au Togo.

Autre changement récent de stratégie du gouvernement pour rétablir l'ordre dans le pays (selon des observateurs, dont Amnesty International): le déploiement de "miliciens" jusque dans la capitale Lomé, pour conduire des "bastonnades".

Claudio Ranieri se fait désirer à Leicester — FC Nantes
FC Nantes / Guingamp , coup d'envoi 20 h ce samedi à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Loire Océan. Ce n'est pas le cas pour l'instant. "Mais je me focalise sur le terrain" précise le capitaine Nantais.

"L'OM a un meilleur palmarès que le PSG" — Emery
"J'ai beaucoup de respect pour toutes les équipes et l'OM , que ce soit dans l'histoire ou aujourd'hui, est une référence dans notre Ligue 1 ".

Une Française sur deux victime d'agression ou de harcèlement sexuels
Depuis l' affaire Weinstein et le hashtag #balancetonporc la parole s'est libérée pour de nombreuses femmes. Le chiffre augmente chez les moins de 35 ans avec plus de six femmes sur dix ayant subi ces types d'actes.

Un habitant joint par téléphone a raconté sous couvert d'anonymat, que, dès l'aube et jusqu'à la nuit tombée, les militaires entraient dans les maisons à la recherche de manifestants. "On frappe tout ce qui bouge", a-t-il rapporté. Ces mercredi 18 et jeudi 19 octobre des manifestants, sur appel de l'opposition était une fois de plus dans les rues pour mettre la pression.

" Les activités sont au point mort après des jours de perturbation par des marches". Il n'est un secret pour personne que de nombreuses manifestations ont eu lieu dans le pays depuis plusieurs semaines.

Douze personnes, dont une majorité d'adolescents, ont été tuées en deux mois de manifestations.

L'opposition réclame depuis dix ans une réforme constitutionnelle, notamment la limite à deux du nombre de mandats présidentiels.

Pressé par la crise actuelle, le gouvernement a proposé un projet de réforme, qui sera soumis au peuple "dans les prochains mois".

Mais l'opposition rejette le texte en bloc: la limitation prévue par le gouvernement n'est pas rétroactive et permettrait au président Faure Gnassingbé, élu en 2005 dans la violence, de se représenter en 2020 et en 2025.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL