Facebook promet d'aider la presse à attirer des abonnés

Marie-Ange Beliveau
Octobre 23, 2017

Le réseau social Facebook a annoncé jeudi qu'il allait permettre aux éditeurs de presse de faire plus facilement payer les utilisateurs pour accéder aux articles, suivant ainsi le chemin de Google qui vient d'annoncer des mesures similaires.

Comme souvent, le nerf du problème est financier. Le lancement sur Android a déjà été annoncé. Un paywall est un système utilisé pour bloquer partiellement ou totalement l'accès à un site web à l'aide d'un système de paiements.

Trump déclassifie des documents sur la mort de JFK
Le Président américain Donald Trump a annoncé ce samedi sur les réseaux sociaux que de nouveaux documents seraient déclassifiés. Des théories de la conspiration avaient repris un nouveau souffle après la sortie du film JFK de Oliver Stone en 1991.

Yan Lan, le yin et le yuan
Il s'agit du premier médicament alternatif au Levothyrox disponible sur le marché français. "220.000 boîtes viennent d'être livrées".

Christine Boutin arrête la politique
Elle qui se dit " heureuse de ne pas avoir renié mes convictions " regrette toutefois d'avoir été " ridiculisée, ringardisée ". A 73 ans, Christine Boutin a annoncé ce samedi son retrait de la vie politique, après 40 ans de carrière.

Dans le détail, les groupes de presse peuvent choisir une option Metered, qui limite à 10 le nombre d'articles à consulter gratuitement, ou une option Freemium, qui permet de définir les articles payants ou gratuits. "Celui-ci percevra le paiement directement et gardera 100%" de la somme, détaille encore Facebook, qui ne donne pas de calendrier plus précis.

Cela sera remplacé par un modèle d ' "échantillonnage flexible " qui permettra aux éditeurs de demander un abonnement à tout moment, selon Google.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL