Un cas de FCO dans l'Allier, vaccination obligatoire pour 5 départements

Henri Michaux
Novembre 8, 2017

Il s'agit du "premier cas de sérotype 4 détecté en France continentale", tandis qu'en Corse on compte actuellement "193 foyers" de ce même sérotype, précise le communiqué de la préfecture. Les cinq départements concernés sont l'Allier, l'Ain, le Doubs, la Savoie et le Jura.

La préfecture de l'Allier a révélé mardi 7 novembre un cas de FCO de stéréotype 4 dans un élevage du département.

Par ailleurs, une zone de surveillance est également établie, incluant les départements des Hautes-Alpes, de la Côte-d'Or, l'Isère, le Rhône, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire et le Territoire de Belfort. La FCO ou maladie de la langue bleue compte 27 sérotypes différents.

Depuis plusieurs années, le sérotype 4 avance depuis les balkans et il a été détecté en septembre 2016 dans le nord de l'Italie, en Vénétie et vers Bologne. La France continentale n'était jusqu'alors touchée que par le sérotype 8, largement présent depuis 2015.

Agacé par des petites phrases dans la presse, Macron recadre ses ministres
Selon Le Figaro , lors du Conseil des ministres de ce mardi, Emmanuel Macron a opéré un recadrage ferme de ses collaborateurs. Et pour cause: les membres du gouvernement d'Édouard Philippe se seraient fait remonter les bretelles par Emmanuel Macron.

Maroc: Gervinho pourrait manquer le choc Côte d'Ivoire
Elle va devoir tout jouer sur un dernier match alors qu'elle avait son destin bien en mains il y a seulement deux journées. L'incertitude semble identique pour les deux autres blessés du côté de Marc Wilmots.

L'avocate de Mbappé révèle les conditions de son transfert — PSG
Franck Dumas, l'entraîneur caennais de l'époque, rencontre le natif de Bondy, alors âgé de 13 ans. Un accord est trouvé entre les deux parties et une lettre de départ est même rédigée.

La Corse, également touchée par les sérotypes 1, 2 et 16, qui comme le 4 sont plus dangereux, procède à des vaccinations systématiques de son cheptel.

Sur ce dossier, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation réalise actuellement une analyse de la situation: "le CNOPSAV (Conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale) a été convoqué" ce jeudi "pour faire un point de la situation et décider des mesures de maîtrise sanitaire" à prendre.

Non transmissible à l'homme, la FCO affecte les ruminants (ovins, bovins, caprins), mais n'a pas d'incidence sur la qualité des denrées (viande, lait).

La propagation de cette fièvre pourrait néanmoins représenter un frein à l'exportation des animaux et des viandes françaises.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL