Des bus londoniens roulent désormais... au café !

Aubin Brasseur
Novembre 21, 2017

Un nouveau carburant vert composé en partie de marc de café va propulser dès lundi plusieurs des célèbres bus rouges londoniens. Une initiative écologique mise en œuvre par la start-up londonienne Bio Bean.

C'est un jeune entrepreneur de 25 ans, Arthur Kay, qui a fondé en 2013 une entreprise capable de recycler et transformer du café en carburant propre. Développé depuis quatre ans par une start-up britannique spécialisée dans l'environnement (Bio bean), ce carburant comprend 80% de diesel, mais les 20% restants sont composés de bio-carburants et d'un liquide extrait du recyclage de marc. Mais, ajoute Shell, la capitale britannique produit suffisamment de marc de café pour fabriquer du biocarburant alimentant environ le tiers du réseau de bus de Londres. L'histoire ne dit pas si le café rend le véhicule plus. Une première dans le monde. Dans un deuxième temps, les résidus sont transformés en huile dans une usine située à Alconlbury, à 20km de Cambridge.

Une autre société, Argent Energy, le plus important producteur de biocarburant au Royaume-Unis, se charge ensuite de mélanger l'huile issue du marc à d'autres carburant d'origine animale ou végétale.

Le nouvel APB enfin baptisé — Parcoursup
Pour mémoire, les cinq noms proposés étaient: " parcoursup ", "devenir étudiant", "mes études post-bac", "réussir sup" et "parcours étudiant".

Uber entame sa transition sans chauffeur en commandant 24.000 Volvo autonomes
Notre ambition est de devenir le fournisseur privilégié des prestataires de services de covoiturage basés sur la conduite autonome dans le monde.

Vladimir Poutine a rencontré Bachar el-Assad à Sotchi
De quoi satisfaire - en façade tout du moins, Bachar al-Assad: "Nous avons l'intérêt à faire avancer le processus politique (.)". Ils ont évoqué les perspectives de règlement politique du conflit syrien.

Ce marc ainsi récolté n'a donc plus à être détruit en incinérateur (procédé hautement générateur de gaz à effet de serre) ce qui limite la pollution. Si aujourd'hui, 6000 litres d'huile ont déjà été extraits du marc de café, Bio Bean n'a "pas encore réfléchi à un plan concret pour l'avenir, tout dépendra des résultats du test qui débute aujourd'hui" a concédé une porte-parole. Rien qu'à Londres, 200'000 tonnes de marc de café sont produites chaque année, les habitants buvant 2,3 tasses en moyenne par jour.

Selon Bio-Bean, son huile de café permet de réduire les émissions de carbone des bus de 10 % à 15 % sans changer le moteur ni utiliser davantage de carburant. Si elle venait à étendre son concept en France, elle sera servie puisque pas moins de 38 milliards de tasses de café sont consommées chaque année.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL