Greffe de peau : une première mondiale entre jumeaux

Henri Michaux
Novembre 23, 2017

Après avoir partagé un utérus, il partage aujourd'hui de la peau.

Un homme brûlé sur la quasi totalité de son corps après un accident du travail a été sauvé par une greffe de la peau de son frère jumeau, a annoncé jeudi l'Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP).

Il s'agit d'une première selon le professeur Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice à l'hôpital Saint-Louis à Paris, qui a soigné Franck.

Après plus de quatre mois de soins spécialisés, le patient est sorti du centre de brûlés de l'hôpital de Saint-Louis. Brûlé à 95%, il était quasiment condamné lorsqu'il a été pris en charge par le Pr Mimoun et l'équipe du Pr Alexandre Mebazaa en anesthésie-réanimation.

Banque alimentaire : L'enseigne Carrefour se mobilise
"Mais les responsables de la Banque Alimentaire se heurtent à un problème de taille, avec un manque criant de bénévoles (*)". Si la Banque alimentaire en France fonctionne avec 500 salariés permanents, elle repose essentiellement sur le bénévolat.

Le Rwanda prêt à recevoir 30.000 migrants africains
Entre temps, l'UA espère que d'autres pays emboiteront le pas du Rwanda en vue du rapatriement des migrants encore en souffrance en Libye .

La réception des maires par Macron à l'Elysée était "un dîner de cons", selon un élu des Républicains
Taxe d'habitation, baisse des crédits, APL, entre Emmanuel Macron et les maires, les sujets de discorde sont nombreux. Au micro de RTL , Gaël Perdriau a cependant reconnu qu'"il y avait une quinzaine de ministres" .

L'immense avantage d'avoir recouru à la peau de son jumeau homozygote (c'est-à-dire issu du même oeuf) réside dans le fait que la peau ne sera jamais rejetée. Se faisant, Éric lui a sauvé la vie.

L'équipe médicale a tenté le tout pour le tout et procédé à une première mondiale: une greffe totale de peau d'un homme vivant à un autre. La peau prélevée est étirée avec une machine puis greffée. "Les petites plaies entre chaque maille cicatrisent en dix jours", explique le chirurgien, qui précise que le donneur n'est pas balafré, mais "conservera peut-être une petite différence de pigmentation".

Pourquoi prélever cette peau sur un jumeau plutôt que sur une autre personne de la famille, voire un étranger?

De manière générale, les chirurgiens utilisent la peau d'un donneur décédé sur les grands brûlés, mais la greffe est systématiquement rejetée au bout de quelques semaines et la peau doit être remplacée.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL