France Télévisions : la rédaction inquiète face aux coupes budgétaires

Marcel Micheaux
Novembre 24, 2017

C'est la crainte aujourd'hui partagée par les rédactions de France Télévisions. Le gouvernement a décidé fin septembre de réduire de 50 millions d'euros le budget du groupe public l'an prochain, à 2,57 milliards d'euros, par rapport à son contrat d'objectif et de moyens conclu avec l'ancien exécutif.

Quelque 150 à 200 journalistes se sont réunis ce jeudi en assemblée générale, selon la SDJ de France 2.

D'après nos confrères, au lieu de diffuser "Envoyé spécial", présenté par Elise Lucet, en prime-time suivi de "Complément d'enquête", présenté par Thomas Sotto, les téléspectateurs pourraient retrouver les deux émissions en alternance en prime-time.

M. Letranchant a chiffré les économies demandées par le groupe à la direction de l'information autour de 66 équivalents temps plein, et indiqué que tous les rendez-vous d'information devaient y contribuer, dont les magazines et les journaux.

Finale de la Coupe Davis : Noah surprend en écartant Mahut de l'équipe
Mais les raisons du choix concernant le double de samedi, souvent décisif en Coupe Davis , restent mystérieuses. L'équipe sera composée de Lucas Pouille , Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert.

La police municipale perquisitionnée — Attentat de Nice
Très rapidement, une intense polémique avait éclaté entre Christian Estrosi , qui n'était plus maire de Nice mais l'est redevenu depuis, et le ministre de l'Intérieur de l'époque, Bernard Cazeneuve, autour du dispositif prévu ce soir-là pour protéger la foule.

Tchad: Idriss Déby bientôt inculpé ?
Par la voix de sa porte-parole, Madeleine Alingué , il a tenu à apporter un démenti formel à cette honteuse affabulation. Ce dernier ne serait jamais rendu coupable d'un quelconque fait de corruption comme supposé par la justice américaine.

"Il se pourrait qu'on organise un vote d'une motion de défiance, ce qui serait une première d'après moi, contre la présidence de France Télévisions, si elle ne nous reçoit pas dans les prochaines heures, dans les prochains jours", menace Clément Le Goff, président de la Société Des Journalistes de France 2. "On met tout sur la table et on regarde là où on peut faire des économies, sous quelles formes on peut le faire et de manière équitablement répartie", a-t-il expliqué.

"On est encore dans les échanges et les discussions, on mouline plusieurs options de travail", a assuré le directeur de l'information, ajoutant que "c'est normal que ça suscite des interrogations, des inquiétudes, parce ce n'est pas un moment très agréable d'avoir à regarder là où on peut faire des économies, mais c'est indispensable". Le vote devrait se dérouler dans les prochains jours.

Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, doit faire face à des coupes budgétaires et s'attaque à un domaine sacro-saint: l'information.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL