Découverte d'un manchot aussi grand qu'un homme

Marie-Ange Beliveau
Décembre 15, 2017

L'espèce qui vivait il y a 60 millions d'années du côté de la Nouvelle-Zélande pouvait mesurer plus 1,70 mètre et peser près de 100 kilos, révèle une nouvelle étude.

Les chercheurs ont nommé cette nouvelle espère Kumimanu biceae, d'après le mot maori "kumi", en référence à un grand monstre, "manu", pour oiseau et "Bice", d'après le nom de la mère de l'un des chercheurs à l'origine de la découverte.

"C'est l'un des plus grands manchots jamais découvert", se réjouit dans leGuardian (lien en anglais) Gerald Mayr, chercheur à l'Institut de recherche et musée d'histoire naturelle de Senckenberg à Francfort (Allemagne).

Dustin Hoffman visé par de nouvelles accusations d'agressions sexuelles et de viols
Elle raconte que l'acteur se serait mis nu devant elle dans une chambre d'hôtel et aurait tenu des propos à caractère sexuel. Elle explique n'avoir dû son salut qu'à un appel téléphonique de sa mère, qui lui aurait permis de quitter la pièce.

Une intelligence artificielle découvre un nouveau système solaire
Elle est 30 % plus grosse que la Terre et si proche de son étoile que sa température pourrait dépasser les 500°C. La NASA espère trouver rapidement des planètes grâce à l'outil mis en place par le géant de la technologie.

My legacy won't be tainted, says Chris Froome
Salbutamol can also be taken via ingestion through a tablet, capsule or syrup, but it is only available on prescription. Previous cases involving Salbutamol were sufficient explanations were not given have resulted in suspensions.

" La taille des os (notamment un fémur de 16 cm) montre que cette espèce mesurait plus de 1,70 mètre et pesait plus de 100 kilos", souligne cet ornithologue. En Nouvelle-Zélande, sur une plage de la région de l'Otago, les restes d'un ancien manchot datant de 55 à 60 millions d'années ont été retrouvés dans de la pierre.

" Nous nous sommes rapidement rendu compte que nous examinions une espèce jusqu'alors inconnue ", raconte Gerald Mayr.

Dans leur publication parue le 12 décembre dans Nature Communications, les scientifiques suggèrent que cette espèce est apparue peu de temps après que les premiers pingouins ont troqué la capacité de voler contre celle de plonger. Pour les chercheurs, leur extinction pourrait être liée à l'apparition " de grands prédateurs marins tels que les phoques et les baleines à dents ".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL