Démission du vice-premier ministre britannique Damian Green accusé de harcèlement sexuel

Vanessa Beaulieu
Décembre 21, 2017

Damian Green représentait en effet l'un des rares soutiens inconditionnels de Theresa May, qui doit gérer un gouvernement divisé sur la question du Brexit et vis-à-vis duquel elle va devoir faire preuve d'autorité pour trancher certains dossiers essentiels dans les négociations sur la future relation de Londres avec l'UE qui commenceront avec Bruxelles en 2018.

Damian Green est l'homme politique le plus éminent à être touché par une vague d'accusations sur des faits de harcèlement sexuel qui secoue le monde politique britannique dans la lignée du scandale Weinstein.

En 2008, des milliers d'images pornographiques ont été retrouvées sur l'ordinateur professionnel du vice-Premier britannique Damian Green, proche de Theresa May. Il a reconnu avoir menti sur la découverte d'images pornographiques sur son ordinateur il y a dix ans, ce qu'il avait toujours nié.

Un simulateur pour savoir ce qui vous attend en 2018 — Pouvoir d'achat
Bercy a lancé jeudi matin un simulateur de pouvoir d'achat en ligne, deux jours après la note de l'institut statistique.

Magic Leap dégaine ses premières lunettes de réalité mixte
Côté hardware, le Magic Leap One est composé des lunettes, qui embarquent six caméras externes et des microphones. Ces Magic Leap One qui seront dans un premier temps lancées dans une version Creator Edition courant 2018.

Le Bayern blinde Kingsley Coman — Officiel
Mercredi soir (hier), Kingsley Coman a fait son entrée en jeu à la 61e minute du match entre le Bayern et le Borussia Dortmund.

Dans un message à Theresa May, il a admis avoir fait des déclarations "inexactes et trompeuses". Ce qui constitue, au Royaume-Uni, une infraction au code ministériel. L'ex-membre du gouvernement est également mis en cause par Kate Maltby, une militante du parti tory trente ans plus jeune que lui, qui l'accuse de harcèlement sexuel: Damian Green lui aurait posé une main sur le genou dans un bar en 2015, et lui aurait envoyé un SMS "suggestif". Elle se dit d'ailleurs "extrêmement triste" d'avoir dû exiger la démission de celui qu'elle connait depuis l'université, et rappelle qu'ils ont tous deux été "amis et collègues tout au long de leurs vies politiques".

Damian Green était accusé d'avoir détenu du contenu pornographique " extrême " sur son ordinateur de parlementaire en 2008, ce qu'il a nié catégoriquement.

"C'est avec un profond regret et une gratitude pour votre contribution durant de nombreuses années que je vous ai demandé de démissionner du gouvernement et que j'ai accepté votre démission ", a répondu Mme May dans une lettre adressée à M. Green. Une sorte de vice-Premier ministre, en somme.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL