À 37 ans, Enora Malagré décide de se faire retirer l'utérus — Endométriose

Henri Michaux
Décembre 29, 2017

"A 37 ans, c'est jeune, mais je dois avancer" explique la jeune femme.

Malheureusement, ce n'est que quelques années plus tard que l'ex chroniqueuse de TPMP se rendra compte, après de nombreuses fausses couches, qu'elle est elle aussi atteinte de cette grave maladie de l'utérus: " on a vu les premiers kystes et on a diagnostiqué la maladie. C'est dans les colonnes de Paris Match que l'animatrice s'est confiée: " J'ai pris la décision de me faire retirer l'utérus. "Quand je suis en crise, je peux être HS pendant quarante-huit heures", a-t-elle raconté à l'hebdomadaire.

Sarr très attendu, un attaquant aussi... et peut-être un milieu — Rennes
La seule priorité ou exigence, c'est de l'avoir le plus rapidement possible. Sarr a repris l'entraînement avec les autres joueurs du club.

Bormio : Pinturault règne sur le combiné
Il a devancé l'Italien Peter Fill local de l'étape de 42/100e et le Norvégien Kjetil Jansrud de 45/100e de secondes. Dix-neuvième de la descente, le Français a réalisé un grand slalom pour s'imposer à l'arrivée.

Rihanna a acheté une villa sur la Côte d'Azur, selon Closer
Je n'ai pas encore eu le plaisir de la rencontrer. "Je suis très respectueux de la tranquillité des personnes", a témoigné le maire de Mougins Richard Galy.

En mars 2017, Enora Malagré confiait au micro d'Europe 1 qu'elle se battait contre l'endométriose.

Si les symptômes varient d'une femme à l'autre, cette maladie se traduit notamment par des règles douloureuses et abondantes, de crampes pelviennes, abdominales ou encore lombaires, et par une certaine fatigue. À l'époque de 'TPMP', j'ai fait jusqu'à trois fausses couches par an: "ça m'a bouffé la vie!", confie Enora Malagré dans une interview accordée à Paris Match. "Je ne vous cache pas que ça me fait un peur et que psychiatriquement parlant, envisager de ne plus avoir d'utérus à mon âge, déjà que c'est compliqué d'avoir des enfants, là ce serait la dépression". Il n'y avait pas de tabou autour de cette maladie puisqu'elle n'avait qu'une peur, c'est que je sois moi aussi atteinte. Retirée du Paf depuis son départ de Touche pas à mon poste en mai dernier, la jeune femme a livré des détails bouleversants sur sa santé et la maladie qui la touche depuis plusieurs années maintenant.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL