Un jeune handicapé séquestré et torturé par 13 personnes — Seine-Maritime

Vanessa Beaulieu
Janvier 10, 2018

Neuf personnes soupçonnées de séquestration et de violences à l'encontre d'un homme de 19 ans, à Bolbec (Seine-Maritime), ont été placées en garde à vue hier, a-t-on appris aujourd'hui auprès du parquet du Havre. Des faits graves, passibles de la cour d'assises, commis à Bolbec sur un jeune adulte vulnérable, âgé d'une vingtaine d'années.

Pendant plusieurs semaines, entre le mois de novembre et le mois de décembre 2017, les suspects, connus des services de police selon nos informations, ont séquestré la victime à son domicile dans le centre-ville de Bolbec.

Selon une source judiciaire citée par Paris Normandie, qui a révélé l'affaire, "il y avait toujours quelqu'un chez la victime, 24 h/24, pour l'empêcher de sortir". Ils lui ont fait vivre un calvaire. Il aurait subi une tentative de viol, ses geôliers lui auraient uriné dessus, l'auraient brûlé avec une lame de couteau et l'auraient même enfermé nu dans le réfrigérateur...

Son ancien amant la tue d'une vingtaine de coups de couteau — Nancy
Mais à l'arrivée des secours , la femme, âgée de 43 ans, était déjà décédée , malgré les tentatives de réanimation. Placé en garde à vue , le meurtrier présumé devrait être très prochainement mis en examen pour homicide.

Né à Angoulême, l'ancien ministre Philippe Marchand est mort
L'ancien premier, Philippe Marchand, adjoint au maire de Saintes en 1977 s'est éteint ce matin à l'hôpital de Saintes. Il avait accédé à la vice-présidence de l'Assemblée nationale en 1985.

Neymar explose sa valeur marchande, Ronaldo en chute libre
Loin, très loin de Neymar et Messi dans le nouveau classement de la valeur de transfert des joueurs dans les cinq grands championnats européens, un classement effectué par l'Observatoire du football CIES.

Devant les enquêteurs qui recueillaient son témoignage, la victime est parvenue à identifier ses tortionnaires.

Les forces de l'ordre de la Sûreté urbaine de Bolbec-Lillebonne, appuyés par des unités de police du Havre, ont interpellé mardi les treize bourreaux présumés, âgées de 15 à 19 ans. Les auditions devraient permettre d'établir les responsabilités de chacun: certains ont eu un rôle de leaders, d'autres une implication moindre.

Une information judiciaire devrait être ouverte par le procureur de la République du Havre.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL