Un mort se réveille à la morgue — Espagne

Vanessa Beaulieu
Janvier 10, 2018

Un détenu espagnol donné pour mort après une apparente tentative de suicide s'est réveillé à la morgue alors qu'on s'apprêtait à l'autopsier, a-t-on appris mercredi auprès de l'administration pénitentiaire. Dimanche, un homme détenu dans une prison de la région d'Oviedo, dans le nord de l'Espagne, a été retrouvé inanimé vers 8 heures du matin et trois médecins "ont observé qu'il ne présentait aucun signe de vie", a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'administration pénitentiaire.

"Il a encore les traces de l'autopsie sur son corps", rapporte la famille du gaillard dans La Voz de Asturias. Comment trois médecins ont-ils pu certifier sa mort?

C'est alors qu'il commençait l'autopsie du supposé cadavre qu'un médecin a soudainement entendu des bruits étranges.

"Qui veut gagner des millions": en Suède, une question sur Emmanuel Macron fait le buzz
En revanche, certains n'ont, semble-t-il, pas apprécié la comparaison estimant qu'il s'agissait d'un " manque de respect ". Quant à la candidate, elle a, bien heureusement, trouvé la bonne réponse.

F1: Daniil Kvyat rejoint Ferrari comme pilote de développement
Son rôle sera probablement de travailler en simulateur et potentiellement de rouler en essais. Après une saison, il rejoint Red Bull, remplaçant Sebastian Vettel parti chez Ferrari.

Réalité virtuelle : Lenovo dévoile le premier casque Google Daydream autonome
Malgré son encombrement et son poids , le Lenovo Mirage Solo semble avant tout conçu pour offrir une meilleure stabilité. Le joueur incarne un Blade Runner chargé de traquer des Replicants en utilisant différents outils.

"Il s'est aperçu qu'on le sortait de la housse (mortuaire) pour le mettre sur la table et pratiquer l'autopsie", a raconté à des journalistes son père, José Carlos Montoya, assurant qu'il était inconscient après une tentative de suicide à l'aide de médicaments ingérés dans la prison. Comme il ne pouvait pas parler, il a commencé à pousser des petits cris. Il a ouvert le sac. Néanmoins, il s'agit d'une erreur médicale. Et, bien que son état ne soit plus en danger, le détenu aurait attrapé une pneumonie en raison de son passage en chambre froide. C'est un état physique transitoire, caractérisé par une rigidité des muscles du visage, du tronc, des membres qui restent figés dans leur attitude d'origine.

Une enquête a évidemment été ouverte.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL